17 - Certains se plaignent de la rapidité de l'éjaculation, quelle en est la cause ?

Tous les hommes ne sont pas au même niveau sexuel. Certains ont la capacité de se maîtriser et de faire durer plus longtemps le rapport sexuel. Tandis que d'autres n'arrivent à se retenir que l'espace d'un instant, puisqu'ils éjaculent directement après pénétration ou même juste avant par simple frottement ou toucher. Ce qui contribue au malheur et à la tristesse de l'homme, et à la frustration de la femme, c'est que cela provoque chez l'homme une peur et une crainte d'avoir des rapports sexuels avec son épouse. Cela peut même mener à l'affaiblissement sexuel de la personne.

Cette rapidité d'éjaculation peut être due à différentes causes psychologiques, tout comme l'homme pourrait être en fait impatient d'en terminer avec le rapport sexuel qu'il effectue.

 

18 - Comment la femme peut-elle jouir pendant la copulation ?

Il faut que l'homme retarde la pénétration de son pénis dans le vagin de son épouse jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment excitée, ce qui peut se savoir par la sécrétion de liquide vaginal chez la femme et le grossissement des lèvres internes. Il est tout aussi important que l'homme n'arrête pas de caresser son épouse et de l'exciter via le clitoris, même après pénétration de la verge. Il faut éviter les mouvements répétitifs profonds. Il suffit pour cela de placer le bout du pénis au niveau de l'ouverture du vagin, car la partie érectile du vagin se trouve seulement dans les dix premiers centimètres.

 

19 - La relation sexuelle doit-elle se faire toujours dans le lit ?

La majorité des époux font cela, car le lit est l'endroit le plus adéquat pour la pratique sexuelle. Seulement, il n'y a aucun mal dans le fait qu'ils essayent différents endroits et diverses positions quand cela est possible et dans la limite du licite. Ainsi, tout endroit acceptable pour les époux et permettant de préserver leur intimité leur convient tout à fait.

Cependant, il ne faut pas confondre entre liberté et perversité. Le sexe est avant tout un acte d'adoration envers Allah nous permettant de préserver la chasteté et de nous éloigner de la turpitude. Mais qu'Allah nous ait donné la permission d'aller "à notre champ de labour" comme nous le voulons ne signifie pas de se laisser aller à tout jeu sexuel pervers. La femme est avant tout une Croyante et une mère, la décence est donc de rigueur. Ainsi, tant que la décence et le respect de l'autre font partie de la pratique sexuelle, dans les limites de ce qu'Allah nous a permis, il n'y a nul grief pour tout le reste. Mais la perversité, la brutalité, les coups et la violence, de même que tout fantasme sexuel pervers, n'ont pas leur place dans une pratique sexuelle conforme à la vision de l'Islam. Et Allah est plus Savant que quiconque de ce qu'il aime et agrée.

 

20 - Que dire de la copulation durant la grossesse ?

Les craintes que nous entendons au sujet de cela n'ont aucun fondement. La plupart des médecins affirment que le sexe est sans danger jusqu'à six semaines avant l'accouchement, sans oublier d'être assez vigilant. Cela nécessite beaucoup de douceur et d'hygiène afin de préserver la santé de la mère. Il faut donc éviter toute relation charnelle le dernier mois de la grossesse...

 

21 - Que peut-on conseiller aux nouveaux mariés ?

La personne ne naît pas amoureuse, c'est pourquoi elle doit apprendre ce qu'est l'amour, ce qui nécessite du temps. Mais cela est bénéfique et profitable. Il ne faut pas croire que l'on échoue si nos désirs ne s'accordent pas avec ceux de l'autre. L'affaire est simple car elle nécessite juste de discuter avec son partenaire... En fonction de ce que tu donnes, tu prendras. L'amour engendre l'amour, et si la personne y aspire, il faut absolument le donner sans restriction. Quant à l'égoïsme, c'est l'ennemi de l'amour et il détruit la relation sexuelle. Il faut que la relation avec l'autre soit un don renouvelé et un amour perpétuel, car cela a plus d'effet sur la personne.

 

22 - Que peuvent faire les époux pour conserver l'ardeur de leur amour ?

- Ne jamais oublier les meilleurs moments de leur mariage, spécialement le début de celui-ci.

- Le mari peut téléphoner de son travail à son épouse pour prendre de ses nouvelles pour lui montrer qu'il pense à elle, et la femme peut faire une chose semblable.

- Ils peuvent sortir, à chaque fois que cela leur est possible, en excursion dans la nature ou autre.

- Le mari doit veiller à faire des cadeaux assez fréquemment à son épouse, ne serait-ce une bouteille de parfum, en l'accompagnant par des mots d'amour tendres.

- Toujours admirer sa beauté, veiller à la propreté de ses habits, le soin de ses cheveux, tout en les relâchant, à sa splendeur et sa beauté.

- Toujours l'embrasser tendrement avant de sortir de la maison et au moment d'y revenir. Rappelons que le Prophète embrassait ses épouses avant de sortir pour prier sans refaire ses ablutions.

- Ne surtout pas oublier d'invoquer Allah de préserver cet amour car Il est capable de changer les cœurs de qui Il veut quand Il veut.

- Enfin, il est très important de réciter le Dhikr et les invocations quotidiennes protégeant la personne contre le mauvais œil, la jalousie, la sorcellerie,... car combien de couples n'ont-ils pas été détruits par de tels maux, suite à la négligence de la personne quant à ces invocations.

 

23 - Quelles sont les difficultés de la première nuit de mariage ?

Le mari peut être cette nuit trop relâché, ce qui peut être dû à la peur de l'échec comme le manque de connaissance de ce domaine, ou même le manque de confiance en soi ou encore le fruit de la fatigue. Quoi qu'il en soit, c'est une chose qu'il est possible de résoudre quand les époux s'aiment, car l'amour à lui seul permet au mari de trouver la confiance en soi, puis avec la participation de son épouse. De cette manière, il est possible d'éviter ces problèmes durant cette première nuit.

Des problèmes d'un autre genre peuvent aussi avoir lieu, tout à fait naturels comme l'éjaculation précoce, résultat du stress musculaire chez le mari ou d'une sensibilisation trop grande au niveau du pénis. Cependant, avec l'apprentissage et la pratique, les choses peuvent bien se terminer et il est possible de résoudre totalement ces problèmes dans les nuits suivantes.

 

24 - Comment faut-il que cette nuit se passe ?

La relation sexuelle durant cette nuit a son importance et son avantage. Aussi faut-il que le comportement du mari soit calme et sage. Chaque tentative imprévue de sa part engendre chez la jeune mariée le repoussement d'un acte laissant en elle des traces profondes dans sa vie sexuelle par la suite, chose qui lie la relation charnelle à toutes ces craintes, surtout si l'homme a été impatient et s'est précipité de manière à ce que son seul intérêt soit de vite terminer et de déflorer sa femme, sans essayer de l'exciter suffisamment pour qu'elle puisse se relâcher. C'est une chose très importante qu'il ne faut pas négliger. La jeune mariée s'imaginait tout un tas de choses dont la satisfaction sexuelle. Il est donc primordial de connaître ces choses et de bien les cerner.

 

25 - Que doit faire le mari après avoir déflorer son épouse ?

Il doit continuer à caresser son épouse et l'étreindre avec douceur jusqu'à ce qu'elle se calme et qu'elle commence à être heureuse. Et s'il désire reprendre la pratique sexuelle, il doit être sûr qu'il n'y a plus de douleur et plus aucun saignement. Si tout va bien, il peut reprendre avec douceur ou reporter tout rapport charnel à deux ou trois jours après déchirure de l'hymen, surtout si le rapport s'est suivi de douleurs ou d'autres fatigues.

Ceci pour cette raison et jusqu'à ce que le sexe soit une jouissance pour les époux durant leurs premiers jours, sans que la femme n'éprouve d'appréhension à une relation amoureuse continue. Car il se peut que les organes sexuels n'aient pas atteint le stade adéquat ou l'excitation suffisante et naturelle. Le mari doit se défaire de tout égoïsme, il ne doit faire l'amour avec son épouse que quand il voit qu'elle le désire. De même, il ne doit pas s'impatienter ou stresser s'il ressent de son épouse une certaine froideur, c'est une chose normale car les organes génitaux ne sont pas encore habitués à cela.

 

26 - Pourquoi (parfois) la femme utilise le sexe comme arme ?

Sans doute car c'est l'arme la plus redoutable qu'elle possède. Mais pour quelle raison les époux auraient-ils besoin d'armes ? Lorsque la femme utilise le sexe comme arme, cela prouve qu'il n'y a plus aucune jouissance sexuelle entre eux, comme elle n'est pas rassurée de l'amour de son mari envers elle. Si la femme agit envers son mari de telle façon, celui-ci peut faire deux choses :

- Il peut d'abord lui montrer l'effet néfaste d'un tel mauvais comportement.
- Ensuite, Il doit aussi voir comment lui agit vis-à-vis de sa femme.

Cet acte de sa femme signifie peut être un appel au secours et la manifestation de son besoin d'amour, de tendresse et de compréhension. Quand le mari répond à cet appel, il est impossible que leur relation ne s'améliore pas, de même que leur sexualité.

 

27 - Comment les époux peuvent faire pour préserver
leur vigueur sexuelle jusqu'à la fin de leur vie ?

Il est connu qu'avec l'âge, les aptitudes du corps diminuent peu à peu, de même que sa vigueur, sauf que cela se fait sans qu'on ne l'aperçoive et ne s'opère pas de la même manière pour toutes les aptitudes du corps.

Afin de préserver sa force sexuelle le plus longtemps possible dans sa vie, il faut assiduité et équilibre dans la pratique sexuelle, en sorte que cela se fasse deux ou trois fois par semaine et pas plus d'une fois par jour, sauf si besoin en est.

Malheureusement avec l'âge, et surtout les hommes, face à certaines expériences sexuelles échouées, ils croient que c'est la fin alors que tout couple en bonne santé a l'occasion de jouir par le sexe jusqu'à 80 ans, voire plus. L'important est que le désir soit présent chez les époux, c'est la seule garantie, quelque soit l'âge.

 

28 - Est-il mauvais que la femme repousse les désirs de son mari ?

Les époux traversent diverses périodes et ne sont pas toujours prêts pour tout. Il peut arriver que l'un repousse et s'oppose aux désirs de l'autre pour l'une ou l'autre raison. Cependant, il ne faut pas que cela arrive souvent mais il faut expliquer le pourquoi du refus tout en manifestant clairement son amour envers l'autre.

Il faut que chacun agisse de la meilleure manière envers l'autre et fasse tout pour combler les besoins de l'autre autant qu'il le peut. Le bonheur engendre le bonheur. Le rapport charnel n'est pas un automatisme comme c'est le cas chez de nombreux couples. C'est d'abord le sentiment puis le sexe. Plus les époux sont amoureux l'un envers l'autre et affectueux, plus leur relation sexuelle connaîtra de succès.

Il ne faut pas perdre de vue que la femme n'a pas le droit de se refuser à son mari si elle n'a aucune excuse valable, la déchargeant de cette obligation, telle une incapacité physique ou une douleur intense. Aussi, Abu Hurayra rapporte que le Prophète a dit : « Lorsque l'homme invite sa femme au lit et que celle-ci refuse de venir, les Anges restent à la maudire jusqu'au matin ». [Rapporté par al-Bukhârî, chapitre du mariage.]

Ainsi, il est dangereux pour la femme de tomber dans une telle transgression.

 

29 - Comment une femme, n'étant pas encore mariée, peut vivre sans relation sexuelle?

La satisfaction sexuelle, aux yeux de la majorité des gens, représente uniquement l'homme et la femme dans un même lit. En réalité, c'est une grande erreur que ne commet que celui qui ne pense qu'à son ventre et son sexe.

Il y a d'autres moyens dont chaque fille peut faire l'expérience. Il s'agit de la piété, du jeûne, de l'étude du Coran et de la lecture continue de livres utiles, de même que le fait de se préoccuper d'autres choses.

Nous conseillons à la fille toujours dans cette situation de ne fréquenter que les filles pieuses et vertueuses et de s'éloigner d'une vie de solitude, car cela aggrave le problème et plonge sa vie dans une détresse et une tristesse immense.

Et le Prophète dit : « Ô jeunes gens ! Quiconque d'entre vous possède les moyens, qu'il se marie. Quant à celui qui n'en a pas les moyens, qu'il jeûne, car cela sera pour lui une protection ». [Rapporté par al-Bukhârî]

 

30 - Est-il vrai qu'un pénis de plus grande taille satisfait encore plus la femme ?

C'est une chose sans réel fondement sauf dans les contes et les histoires mettant en scène les débauchés mentionnant que la femme connaît alors un orgasme plus intense.

La taille du pénis n'a aucun lien avec l'excitation car elle peut être atteinte sans aucune utilisation du pénis, comme les caresses au niveau du clitoris avec la main... De plus, le vagin, en dehors de son ouverture externe, ne joue aucun rôle dans l'excitation, d'où un pénis plus long ne fera rien de plus. Ainsi, le vagin s'adapte à la taille du pénis, quelle qu'elle soit et c'est la personnalité de l'homme qui attire la femme en premier lieu, non la taille de son sexe. La force d'érection est la cause première et dernière d'une relation sexuelle fructueuse car la satisfaction durant la copulation vient des frottements du pénis contre la paroi extérieure du vagin.

 

31 - Doit-on accomplir le lavage rituel après des caresses ou des baisers ?

Ni l'homme ni la femme ne doit accomplir le lavage rituel en ayant simplement usé de caresses vis-à-vis de l'autre ou de baisers, si ce n'est s'il y a éjaculation. Dans ce cas, le lavage rituel incombera aux époux s'ils ont tous deux éjaculer. Par contre, si l'éjaculation arrive à l'un deux, ce n'est qu'à lui que le lavage incombera. Ceci est dit uniquement pour les caresses, les baisers ou les étreintes.

Mais s'il y a copulation, le lavage sera alors de rigueur pour l'homme et la femme, même s'il n'y a pas éjaculation car Abu Hurayra rapporte que le Prophète a dit : « S'il s'assoit entre ses quatre membres, puis s'applique à elle (en ayant des rapports sexuels avec elle), le lavage rituel lui incombe ». [Rapporté par al-Bukhârî et Muslim]  

Et chez Muslim on retrouve le même hadîth avec les termes suivants :  « même s'il n'éjacule pas ».

C'est une chose qui échappe à de nombreuses Musulmanes dès lors qu'elles pensent, voire l'homme également, que le coït sans éjaculation ne nécessite aucun lavage rituel. C'est une terrible ignorance. Le coït nécessite le lavage rituel tandis que les caresses ou toute autre jouissance sexuelle ne nécessitent le lavage que s'il y a éjaculation. [Voir « Majmû Fatâwâ wa Rasâ'il » du Shaykh Ibn al-Uthaymîn, 4/218, 219.]

Le hadîth suivant nous le prouve : Abu Ayyûb dit : Ubay Ibn Ka’b m'a rapporté avoir interrogé le Messager d'Allah en disant : « Ô Messager d'Allah ! (Que doit faire) l'homme lorsqu'il commerce avec la femme sans éjaculer ? ». « II doit laver ses parties touchées par l'écoulement vaginal, puis faire les ablutions avant de prier », répondit-il. [ Rapporté par al-Bukhârî dans le chapitre des ablutions majeures]

De plus, il est rapporté que : « le Prophète embrassait certaines de ses épouses puis priait sans refaire ses ablutions ». [Rapporté par Abu Dâwûd, Ahmad et al-Nasâ'î d'après ‘Aïsha. Voir Sahîh al Jâmi 4997.]

Toutefois, toute éjaculation ne nécessite pas le lavage rituel. En effet, le suintement prostatique (al-Madhî) diffère de l’éjaculation de sperme (al-Manî). La preuve en est dans ce hadîth :

Alî dit : « J'étais un homme qui avait souvent des suintements (prostatiques). Je demandai à un homme d'interroger le Prophète au sujet de mon cas ; (quant à moi, je ne pouvais l'interroger) du fait du lien qui existait entre moi et sa fille. En effet, l'homme interrogea le Prophète et celui-ci dit : « Fais des ablutions et lave ta verge ! » [Rapporté par al-Bukhârî, chapitre des ablutions majeures]

Ainsi, dans ce cas, aucun lavage rituel n'est requis mais bien les ablutions.

 

32 - Les deux organes sexuels se rencontrent
mais sans pénétration, le lavage est-il nécessaire ?

Le mari se trouve entre les quatre membres de son épouse et peux l'investir en pénétrant son pénis dans son vagin. Cependant, il ne le pénètre pas et jouit du sexe de son épouse par simples frottements répétitifs. Ensuite, le mari éjacule en dehors du vagin car il n'y a toujours pas eu de pénétration vaginale. Le lavage est-il obligatoire et pour qui ?

Dans ce cas précis, l'homme doit accomplir le lavage rituel car il a éjacule du sperme même s'il n'a pas pénétré sa verge dans le sexe de sa femme. Quant à la femme, elle ne doit pas accomplir le lavage car l'une des conditions pour ce lavage est la pénétration. Soulignons que l'organe sexuel est appelé en arabe « al-Khitân », ce qui signifie « circoncision ». Et on sait que la circoncision est effectuée au niveau du gland sur la verge et non au bout. Ainsi, le sexe de l'homme ne « rencontrera » le sexe de la femme que s'il y a pénétration du gland. C'est pour cette raison que l'obligation du lavage rituel après copulation n'est effective qu'après disparition du gland à l'intérieur du vagin. De plus, le Prophète dit : « Si les deux sexes * se rencontrent et que le gland ** disparaît, le lavage (rituel) incombera ». Sahîh Ibn Mâjah, 501. [*:En arabe, « al-Khitân » désigne l'endroit où la circoncision est effectuée sur la verge et au niveau du sexe de la femme. ** : Le bout du sexe de l'homme.]

 

Page 1   -    Page 2   -   Page 3

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil