Nous sommes toujours dans la série des droits qui sont cités dans le Verset de la Sourate an-nissa [ Sourate n°4 ] dans lequel Allâh dit : 

« Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en
votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant,»

[ Sourate 4 – Verset 36 ]
 

 Aujourd’hui nous allons parler du droit du voisin, du droit du voisinage qui a une grande importance car l’islam veut que l’être humain vive dans la paix, dans l’entente, dans la cohésion sociale. Pour favoriser ceci, Allâh a instauré des règles et parmi ces règles, Il a donné des droits au voisin.

 Le prophète a dit :

« L'Ange Jibril -Gabriel- n'a cessé de me faire des recommandations au sujet du voisin,
au point que j'ai cru qu'il allait l'imposer comme héritier.»
[ Rapporté par Al-Bukhârî ]

 

 Il y a trois types de voisins :

Celui avec qui tu as des liens de parenté et qui est musulman.

Il a trois droits : celui de la parenté, celui de l’islam et celui du voisinage.

Celui qui est musulman mais sans lien de parenté.

Il a deux droits : celui de l’islam et celui du voisinage.

Celui qui est non musulman :

Il a un droit : celui du voisinage.

 

Les droits du voisin musulman

Il ne faut pas lui nuire sous quelque forme que ce soit. Le prophète dit :

« Par Dieu ! Il n’est pas véritablement croyant ! Par Dieu ! Il n’est pas véritablement croyant ! Par Dieu ! Il
n’est pas véritablement croyant ! ». On lui demanda de qui il s'agissait. Il expliqua : « Celui dont le
voisin ne se sent pas à l'abri de sa nuisance !»
[ Hadîth rapporté par Boukhârî ]
 

Donc le musulman doit éviter toute façon de nuire à son voisin qu’il soit musulman ou pas, que ce soit par la parole ou par les actes, comme par exemple faire du bruit au moment où les gens ont besoin de se reposer. Il y en a qui mettent la télé « à fond », la radio ou autre. Même pour écouter le Coran, tu n’as pas le droit d’augmenter le volume, sachant que ton voisin va entendre et que ça va lui nuire. On doit respecter le voisin.

 

L’injustice ou le mal « physique »

 Par exemple, mettre ta poubelle devant sa porte ou alors balayer devant ta porte et laisser ta saleté devant chez lui.

J’ouvre une parenthèse pour les jeunes. Ce que l’on appelle le « squattage ».

En tant que musulman on n’a pas le droit de nuire aux voisins ; aller dans une entrée et rester là à fumer ou autre. On est dans le registre du « haram » de l’illicite car Allâh t’interdit de nuire aux voisins.

Des fois tu rentres dans des entrées d'immeubles, il n’y a plus de peinture, c’est sali partout. C’est quoi ce comportement ? 

Il ne faut pas lui nuire par de mauvaises odeurs ou de bonnes odeurs. Pour les mauvaises odeurs on sait de quoi il s’agit mais pour les bonnes odeurs ?

Par exemple, si on prépare un bon repas et que l’odeur se répand de façon à ce que les voisins sentent l’odeur, il faut leur en réserver une part.

 Vous voyez bien la grandeur de cette religion, la bonté de l’islam...

 

 Et si ils sont non musulmans ?

" Un jour on a tué un mouton chez ibnu Omar. En arrivant dans ma maison il demanda aux gens de sa famille : Avez-vous offert une part à notre voisin juif ? Avez-vous offert une part à notre voisin juif ? - deux fois. J'ai entendu l'Envoyé d'Allah dire : (l'Ange) Jibril (Gabriel) n'a cessé de me faire des recommandations au sujet du voisin, au point que j'ai cru qu'il allait l'imposer comme héritier." [ Rapporté par Al-Bukhârî ]
 

Et ceci s’applique encore plus à nous qui vivons dans un pays de non musulmans. 

C’est important à l’occasion de nos deux fêtes de faire cela et vous verrez l’impact que cela a sur les non musulmans.

Un ami m’a raconté que lors du dernier aïd el fitr, il a pris l’initiative de préparer des assiettes et d’aller les donner à ses voisins. Ils ont été très touchés et leur comportement vis-à-vis de lui et sa famille a changé. Avant ils ne les saluaient même pas et les regardaient de travers alors qu’après cela ils les saluent, prennent des nouvelles. Juste pour ce geste-là.

Ces gestes-là montrent que le musulman est bon, qu’il a un beau comportement avec ses voisins.

On voit la gravité du fait de nuire à son voisin dans le hadith où le prophète dit : « Il n’est pas véritablement croyant… »

Dans un hadith rapporté par Muslim , le prophète dit :

« Ne rentre pas au Paradis celui dont le voisin n’est pas à l’abri de son mal. » 
 

Dans un autre hadith rapporté par Muslim et al boukhari , le prophète dit : 

« Celui qui croit en Allâh  et au Jour du Jugement, qu’il soit bienfaisant envers son voisin »
[ Dans une autre version : « …qu’il soit généreux envers son voisin » ]  

La perfection dans la foi c’est le comportement et parmi les comportements il y a la bienfaisance envers le voisin.

 

Concernant le voisin musulman

 

  • Il faut lui adresser le « salam » à chaque fois qu’on le rencontre.
  • Et lorsqu’il éternue et qu’il dit « al-hamdulillâh », alors il faut lui dire « rahimak Allâh ».
  • Lorsqu’il invite, il faut répondre à son invitation.
  • Lorsqu’il demande un conseil il faut lui donner le conseil en étant sincère.
  • S’il est dans un moment de bonheur, il faut le féliciter et lorsqu’il est dans un moment de malheur et de tristesse, il faut être là pour le consoler et le soutenir.
  • Et quand il est malade il faut lui rendre visite
  • Et quand il meurt il faut suivre le cortège funèbre ou tout au moins il faut assister à la prière mortuaire.

 

Il faut faire bénéficier son voisin de ce que Allâh nous a donné. S’il on est riche il faut l’en faire profiter en étant bon et généreux.

 

Qu’il soit musulman ou non musulman, si son voisin lui demande de l’aide il faut l’aider. Par exemple si tu vois ta voisine qui est âgée avec des courses, aide-la à les monter chez elle. Et vous verrez l’impact que ça aura. Même le regard des non musulmans il changera.

Un voisin juif du prophète est tombé malade. Le prophète est parti lui rendre visite et l’a invité à l'islam. Le jeune homme en présence de son père hésitait. Son père lui dit : « Obéis à abû al-qassim (le prophète) » et le jeune homme malade a fait l’attestation de foi. Le prophète a alors remercié Allâh d’avoir sauvé ce jeune du feu de l’Enfer. Et le jeune est mort.

 Il faut patienter face aux nuisances que t’inflige ton voisin. On essaye de trouver un terrain d’entente avec eux pour résoudre les problèmes mais dans tous les cas le musulman doit se maîtriser, être patient et endurant.

 Maintenant que nous connaissons les droits du voisin, nous devons essayer de les mettre en pratique et de s’en acquitter car Allâh nous interrogera sur ces droits-là.

 
(Sermon audio du frère Abou Younes retranscrit par l'équipe sajidine)

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre