chacun des cinq sens a son éthique particulière que voici :

 

L'éthique de la vue

   L'éthique de la vue consiste à regarder son frère avec le regard de l'amitié et de l'amour de sorte que lui-même et les gens présents à l'assemblée s'en apercoivent. Son regard doit porter sur ses avantages et sur ce qui apparaît de meilleur en lui. Il ne doit donc pas détourner de lui sa vue au moment de l'accueil et au moment où il discute avec lui.

  

L'éthique de l'ouïe

   L'éthique de l'ouïe consiste à écouter ce qu'il dit à la manière de celui qui désire vraiment écouter et se délecter de ce qu'il entend. Quand tu lui adresses la parole, ne détourne pas ta vue de lui. Ne l'interromps pas quand il parle, quelle qu'en soit la raison. Si le moment te contraint à le faire, présente-lui des excuses.

  

L'éthique de la langue

   L'éthique de la langue consiste à tenir à tes propos qu'ils aiment entendre et au moment où leur activités leur permettent d'écouter ce que tu leur dis. Tu t'efforces de leur donner des conseils en leur indiquant ce qu'ils contiennent de bon. Tu élimines de ton discours, en toutes conscience, les paroles et les mots détestés par ton frère. N'élève pas le ton sur lui. Ne lui parle pas de ce qu'il ne comprend pas. Adresse-toi donc à lui suivant le niveau de sa compréhension et de ses connaissances.

  

L'éthique des mains

   L'éthique des mains consiste à les tendre vers ses frères, en leur manifestant la bonté et en leur apportant l'aide qu'il faut. Il ne doit pas les retirer d'eux, ni pour leur montrer sa supériorité, ni pour les priver de l'aide qu'ils demandent.

  

L'éthique des pieds

   L'éthique des pieds consiste à marcher avec ses frères, côte à côte, selon les convenances. Ne pas le précéder car en étant près de lui, tu te rapprocheras de lui autant qu'il faut pour connaître ce dont il a besoin de toi. Puis, reviens où tu étais. tu ne dois pas piétiner les droits de tes frères, en comptant sur la confiance de leur fraternité parce que al-Fudayl Ibn 'Ayyâd a dit : "Renoncer à accomplir les droits des frères est un acte avilissant".

Par Abdel Rahmân Sulamî

 

  Qu’Allah nous accorde un noble comportement à l’Image de notre bien-aimé Prophète - Amine

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre