_____________________________________________________

 

Sourate  105 - Al-Fîl : L'éléphant(1)-   - 5 versets -    - Pré-hégirien n° 19

 

_____________________________________________________

 

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1. N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant?(2)

 

2. N’a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine?

 

3. et envoyé sur eux des oiseaux par volées

 

4. qui leur lançaient des pierres d’argile?

 

5. Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée.

 

 

 

(1) Titre tiré du v. 1.

(2) Les gens de l’Eléphant: les Abyssins qui occupèrent le Yémen voulaient évangéliser l’Arabie toute entière, et la Ka’ba de la Mecque fut leur grand objectif. En raison des entraves qu’ils mettaient au pèlerinage, un arabe se vengea en profanant l’église à San'a. Alors, le gouverneur abyssin, Abraha, fit venir un éléphant de gigantesque taille, et dirigea une grande expédition contre la Mecque. Le grand-chef mecquois, Abdul Muttalib (grand-père de Muhammad (pbAsl) le rencontra dans la banlieue et fit une grande impression sur Abraha. Celui-ci lui demanda ce qu’il voulait, et Abdul Muttalib exigea seulement ses chameaux pillés par les Abyssins. A l’étonnement de l’envahisseur, il dit: «Les chameaux m’appartiennent, donc je les réclame, quant à la Ka'ba, elle a Son maître qui s’en occupera». En effet, l’éléphant, ne voulut pas marcher vers la Mecque; et des volées d’oiseaux vinrent lapider et détruire l’armée dont personne ne fut épargné. .. Lors de la révélation de cette sourate, environ 40 ans après, il y avait encore des témoins oculaires au sein des païens de la Mecque, ceux-là mêmes qui ridiculisaient chaque verset du Coran.

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil