Les critères de choix  (Partie n° 1)

 

Si l’on se met à méditer, à lire des livres, des textes, c'est-à-dire le Coran et les paroles du Prophète, on va trouver dans beaucoup de Versets et de Hadith du Prophète , un appel vers le mariage, une vie de couple pleine de sérénité d’affection, de miséricorde, et, un appel à s’éloigner au maximum de toutes les causes qui peuvent nuire au couple, à la vie de famille et qui risquent de mettre en péril le mariage.

Il nous suffit qu'Allâh appelle et nomme le mariage « un pacte lourd », un pacte sacré. C’est cela le mariage. Allâh nous interpelle dans le Coran et nous dit :

"Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent."
[ Sourate 30 – Verset 21 ]

Il a crée parmi les signes de Son existence, de Sa sagesse, de Sa grandeur, de Sa perfection, de vous et pour vous, des femmes pour trouver la sérénité (as-sakina), la tranquillité, la béatitude auprès d’elles. Il, , a mis entre vous l’amour et la miséricorde, l’affection.

Ce sont des Versets, des signes « pour des gens qui réfléchissent ».

C’est ainsi que le mariage était dans les siècles précédents...

Et qu’est-ce qu’est devenu le mariage aujourd’hui pour le couple ? Que des problèmes, dépressions, bagarres, insultes, divorce, des familles éclatées, des jeunes qui ne veulent plus se marier ou alors à peine mariés ils divorcent au bout de quelques jours ou semaines ou mois, et encore pire…

 

Quelles sont les causes ?

 

La cause principale, c’est que l’on s’est éloigné de ce qu’Allâh nous ordonne à ce sujet-là dans le Coran, de Son chemin, et de ce que le Prophète nous demande de faire.

Si l’on écoute le Coran et les paroles du Prophète , il n’y a pas plus simple que le mariage et pourtant, les statistiques parlent d’elles même…En France un mariage sur deux finit par un divorce.

 

Une autre cause principale, c’est le mauvais choix de celui ou celle avec qui on va partager notre vie.
Aujourd’hui, les critères de choix de sa femme ou de son époux sont personnels,
compatibles avec leurs passions, avec l’origine sociale, avec les traditions mais on a oublié les critères de choix que l’islam nous recommande. Le Prophète a dit :

 « On épouse la femme pour quatre raisons; pour son bien, pour son rang, pour sa beauté, pour sa religion. Choisis plutôt celle qui est pieuse. » [ Rapporté par Al Bukhârî, Muslim ]

 Ceci est valable pour l’homme comme pour la femme.

 Surtout, les parents veulent pour leur fille un mari riche, qui a de l’argent, mais peu importe qu’il pratique ou pas sa religion, ce n’est pas important.

Du moment qu’il va donner beaucoup d’argent, qu’il va faire un mariage dont tout le monde va parler, alors bismillâh !

Les femmes aussi…il y en a qui veulent des maris riches, mais elles oublient que la richesse peut être perdue, que si aujourd’hui on est riche, demain on peut être pauvre et peut-être que cette richesse va être la cause de leur malheur.

 La beauté est importante, c’est clair. Il faut que la femme plaise au mari et que le mari plaise à sa femme. C’est normal. Mais il faut savoir que ça ne doit pas être au détriment de la religion.

En plus, les jeunes aujourd’hui, ils veulent Fâtima mais sous forme de «top-model ». Ils veulent une belle femme qui a tous les critères : qui soit riche, belle, de bonne famille, elle a la religion, elle porte le hijab…
Et les sœurs aussi, c’est pareil, elles veulent
des maris « top-model » et en même temps qu’ils soient comme les Compagnons.

 Cela n’existe pas, c’est uniquement dans les rêves. Et chacun d’entre nous doit se dire une chose, c’est que si tu veux que ta femme soit comme Fâtima alors soit comme Ali . Et c’est pareil pour les sœurs ; si elles veulent un mari comme Ali , alors qu’elles soient elles d’abord, comme Fâtima .

 Il y a des gens qui ne choisissent que pour ces critères que sont la richesse, la beauté, la famille et ils oublient le plus important qui est la religion.

Tous les autres critères peuvent être perdus : la beauté un jour ou l’autre elle disparaîtra, l’argent ne reste pas, on peut devenir pauvre et la notoriété ça peut servir mais pas toujours. Par contre ce qui fait que le couple dure et perdure c’est la religion.
 

 Je reviens aux jeunes…

Aujourd’hui, les jeunes ne veulent plus se marier, surtout dans la société dans laquelle on vit, et ce, pour plusieurs raisons. Ils disent qu’ils ne trouvent pas de sœurs qui correspondent à leurs critères…

Pourquoi ? Parce que le frère est trop exigeant. C’est ça le problème.

 Les sœurs ne veulent plus se marier car elles ont des critères trop exigeants.

 Il faut essayer de trouver un équilibre entre la beauté, la richesse, la famille, mais surtout le critère le plus important c’est que ce frère, cette sœur avec qui tu vas te marier, qu’il ou elle qui craigne Allâh , qui obéisse à Allâh , qui obéisse à Son Messager .

 Parce que si tu le ou la choisis pour ce critère-là, il ou elle ne sera pas injuste envers toi une fois que vous serez mariés. Ce n’est pas cet homme-là qui va te frapper, ce n’est pas cette femme-là qui va te trahir ou t’insulter.
Ce n’est pas cet homme-là qui va te manquer de respect.
Parce qu’il craint Allâh , il suit la sunnah du Prophète .

 C’est pour cela que ce critère là est important.

 

Un autre problème chez les jeunes : comportez-vous comme des hommes qui ont une religion et qui préfèrent passer par la porte des parents pour demander la main de cette fille.

Mais le problème aussi c'est que le jeune homme parle avec le père, âgé, il vient devant la porte de cette personne pour demander la main de sa fille et le père ne le laisse même pas finir sa phrase et déjà il claque la porte : « rentrez chez vous ».

Pourquoi ???
Parce que eux ils sont blancs et le jeune homme lui, il est noir…

Et des fois ça arrive parce que lui il est marocain et le jeune il est algérien…et des fois originaires du même pays mais l’un est du Nord et l’autre il est du Sud…

 Qu’est-ce que tu vas dire à Allâh ?

 Le Prophète a dit :

 « Lorsque se présente à vous, pour une demande en mariage, celui dont vous êtes satisfaits en ce qui concerne sa religion et son comportement moral, mariez-le ! Si vous ne le faites pas, cela engendrera le désordre sur terre et une large corruption.» [ Rapporté par At-Tirmidhî ]

 Il n’a pas dit la nationalité ou la richesse, il a parlé de sa religion et son comportement. Il donne l’ordre de le marier. Car si on ne le fait pas il annonce de grandes turpitudes, une grande corruption (fasad). 

Et c’est ce qui se passe aujourd’hui…Vous ne voulez pas marier vos enfants ?

Le malheur c’est que quand le garçon veut se marier, ses parents ne le laissent pas parce que la fille elle n’est pas de la même origine. Et ça c’est grave…

Ce nationalisme, ce racisme, ça n’existe pas dans l’Islam.

 « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle,
et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez.
Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux.
Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. »
[ Sourate 49 – Verset 13 ]

 Le Prophète nous a appris qu’il n’y a de différence entre un arabe ou un non-arabe, un blanc et un noir que par la piété.

 Qu’est-ce que tu vas dire à Allâh le Jour Dernier ?

 Et à cause de cela, beaucoup de problèmes arrivent.

Que font les jeunes ? Et bien ils ne veulent plus se marier. Il y a des filles qui veulent se suicider parce que leurs parents ne veulent pas les marier pour des raisons qui ne sont pas légales. 

Ce n’est pas une raison légale, acceptable dans l’islam et qui te permette de refuser le mariage.

S’il n’a pas la religion tu as le droit de refuser. S’il n’a pas le bon comportement, tu as le droit de refuser. Mais tu ne peux pas refuser parce qu’il est blanc ou noir ou d’une autre région.

 Les savants disent que quand le tuteur (le père en général) exerce sa tutelle pour refuser à sa fille un homme qui a la religion et un bon comportement juste parce qu’il est d’une autre origine, alors il perd sa tutelle car il exerce son droit à l’encontre de l’islam.

Les savants ajoutent que dans ce cas la fille peut aller voir le Juge musulman pour qu’il la marie. 

Il faut aider les jeunes à se marier, il faut leur faciliter le mariage...

 

Un autre problème c’est la dot que certains parents demandent pour le mariage. Des dots impossibles, de plus en plus importantes. Des sommes faramineuses. Le marié est obligé de s’endetter pour verser cette dot et payer le mariage.

Facilitez le mariage…'Umar Ibn Al-Khattâb a dit : 

« Attention. N'exagérez pas (le montant) de la "dot" qui revient aux femmes. Si une telle pratique conférait noblesse en ce monde et piété auprès d'Allah, le Prophète aurait eu plus de raison que vous d'agir de la sorte. Je n'ai jamais entendu que le Messager d'Allah a pris femme, ou marié l'une de ses filles pour une "dot" supérieure à douze ûqiyya.» [ Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhî, Abû Dâwûd, An-Nasâ'î ]

 Et le Prophète a dit que les meilleures femmes sont celles dont la dot est la plus modeste.

 Il y a deux extrêmes : il y en a qui disent qu’elles ne veulent pas de dot. Il ne faut pas car c’est une des conditions du mariage, c’est un droit.

 La dot est un droit de la femme qu'Allâh a instauré. L’homme n’achète pas la femme. Et ce n’est pas au père de mettre la dot dans sa poche. Si la fille veut aider son père et lui en donne un partie, qu’Allâh la récompense.

 Facilitez le mariage pour les gens et la responsabilité est pour les parents car ils ont rendu le mariage difficile.

 Et le Prophète a dit :

« ô jeunes ! Celui qui a de quoi manger pour une journée qu’il se marie. »
 

 Et maintenant tu trouves des hommes et des femmes à trente ans, à quarante ans qui ne sont pas encore mariés alors qu’à l’époque du Prophète ils se mariaient le plus tôt possible.

Il faut que ça change, mes frères et mes sœurs, et que les jeunes aussi arrêtent de demander des critères impossibles, qu’ils soient raisonnables dans leurs demandes et leur choix en privilégiant l’homme ou la femme qui a la religion et que les parents aussi facilitent le mariage.

Il est musulman, il craint Allâh , donne-lui ta fille.

 Il y a des parents qui disent : « oui mais si c’est une autre origine dans quelques années s’ils rentrent au pays comment faire ? Ils vont se séparer. »

Vous les parents est-ce que vous êtes rentrés au pays ? Vous ne l’avez pas fait et vous pensez pour vos enfants ?

 Ce n’est pas une raison valable.

 Les jeunes, préparez-vous au mariage et n’attendez pas trente ans ou quarante ans. Et n’attends pas d’avoir fait les 400 coups pour après réclamer une fille vierge. Il faut que toi aussi tu le sois. Comment tu veux que Allâh te donne une fille pieuse et « clean » comme tu dis alors que toi, tu t’es amusé avec toutes les filles du coin et que tu n’es plus vierge ?

 L’ordre est adressé aux hommes et aux femmes. Allâh dit :

 « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.

Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines…
[ Sourate 24 – Versets 30/31]

 

Qu’Allâh facilite le mariage pour tous les frères et sœurs célibataires
et vous les parents, participez en facilitant le mariage pour vos enfants.

 

Sermon donné par le frère Abou Younes

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre