Nous sommes toujours en train de parler du mariage : des problèmes, des problèmes, des soucis et des difficultés…Mais..., où sont les solutions ?

Les problèmes et les difficultés sont nombreux avant le mariage, pendant le mariage et après le mariage et ils causent beaucoup de divorces et donc de problèmes.

Il faut que l’on trouve et que l’on applique les solutions à ces problèmes qui sont nombreux dans la communauté musulmane.

Si chacun de nous regarde bien autour de lui, il va trouver que les problèmes sont nombreux, ce n’est pas un cas isolé, et parfois ce sont de très grandes difficultés voire des catastrophes. De très grandes catastrophes surviennent dans les couples et ce même, avant le mariage.
 

Rappelez-vous, la semaine dernière, nous avons parlé de la demande en mariage (al-khitba), comment choisir son épouse ou époux, les difficultés à pouvoir se marier, on a présenté des difficultés puis des solutions que l’islam nous propose shara’ia.  

Beaucoup de témoignages, des messages de gens qui se confient à nous de leurs difficultés à pouvoir se marier ou bien dans leur mariage, font couler des larmes, ils font saigner les cœurs.

 Où est-ce que la communauté musulmane est-elle arrivée ?…

Des jeunes qui commettent l’adultère, filles et garçons qui sont des musulmans, ils s’appellent Muhammad, Fâtima, Aïsha, Aberrahman….

Des jeunes filles qui se trouvent enceintes en dehors du mariage, des jeunes qui fuient leurs responsabilités, des filles qui se sauvent de chez elles, qui font des fugues parce que leurs parents ne veulent pas les marier et plus grave encore, des filles qui se suicident, qui mettent fin à leur vie à cause de ça ou bien parce qu’elles sont tombées enceintes en dehors du mariage. Des filles qui avortent ou bien d'autres qui se font opérer pour, soi-disant, récupérer une virginité.

Je m’adresse à tous les parents, les pères et les mères, les jeunes filles et les jeunes hommes, à tous les musulmans et les musulmanes, le temps n’est-il pas arrivé d’arrêter le désastre ?

N’est-il pas arrivé le temps de trouver des solutions pour arrêter ce désastre ?

 

Les causes principales ( même s’il y a beaucoup de causes) sont au nombre de deux :
l’ignorance des pratiques de l’Islam et le fait que l’on s’est éloigné de la religion, que l’on s’est éloigné des ordres d’Allah et de la sunnah du prophète .
 

« Si un jeune homme se présente à vous et dont vous êtes satisfait de sa piété et de son comportement,
mariez-le. Si vous ne le faites pas, il y aura épreuves sur Terre et corruptions »
[ Rapporté par Abou Daoud et At Tirmidhi ]

C’est ce que l’on vit aujourd’hui, la corruption, la tentation…

L’islam dit comment se marier, alors ai-je le droit de refuser quelqu’un parce qu’il a une couleur de peau différente ou une origine différente ?

Il faut apprendre et revenir aux principes de l’Islam, il faut que l’on s’accroche à la corde d’Allah .Ceci est la plus grande cause de notre situation actuelle, le fait que l’on se soit éloigné de l’islam, du chemin d’Allah . On a mis de côté l’Islam et chacun a commencé à faire selon sa tradition, selon ses propres envies et on a mis de côté la Voie d’Allah et la sunnah du prophète .

Aujourd’hui, ils refusent même si tu as la religion, le comportement et une situation, parce que tu as une couleur de peau différente ou bien même parfois si tu es du même pays que eux mais pas de la même région…

C’est ça l’Islam ? L’islam t’interdit de refuser quelqu’un parce qu’il a une couleur de peau différente ou une origine différente du moment qu’il a la religion et le bon comportement.

 Si le frère ou la sœur a la religion et le bon comportement alors mariez-les, n’attendez pas. Vous croyez qu’ils vont rester jusqu’à trente ou trente-cinq ans sans commettre de péchés alors qu' autour d’eux à l’extérieur c’est le « haram », c’est la « fitna » ?

Il faut que nous prenions conscience de la gravité de ce problème.

Il faut regarder la vie du prophète , la vie des compagnons , des tabi’ine, des pieux est-ce que ça se passait de cette manière chez eux ?

Beaucoup de divorces, des avortements, la fornication, l’adultère…

Ca n’existait pas, ils ne connaissaient pas ça.

 

On a parlé des critères de choix, dont les deux principaux sont la religion et le bon comportement. Ne regardez pas la nationalité, s’il est pieux, il prendra soin de ta fille, ils seront heureux.

Dans le cas contraire il te fera beaucoup de problèmes à toi, ta famille et ta fille. Ensuite, nous avons parlé de la khitba, la demande en mariage.

 

Mes frères et sœurs, les jeunes je m’adresse à vous, placez votre confiance en Allah , invoquez-Le pour qu'Il vous donne un mari, (ou une épouse) pieux.

Quels sont ceux d’entre nous qui veulent se marier et
qui se lèvent la nuit pour prier Allah et qui demandent un conjoint pieux ?

Et l’on sait que lors du dernier tiers de la nuit, Allah demande est-ce qu’il y a quelqu’un qui veut quelque chose pour qu’Il l’exauce.

Si un frère choisit une sœur ou une sœur choisit un frère pour se marier alors, faites la prière de consultation (salatu –l-istikhara) car tu ne sais pas s’il y a du bien ou du mal. Cette prière est facile à faire alors faites-là.

« Le Messager d'Allah apprenait à ses compagnons à consulter ( Allah) en toute affaire comme il leur apprenait une sourate du Coran il dit : « Quand l'un de vous projette une affaire, qu'il accomplisse deux rakats surérogatoires puis qu'il dise :  

Seigneur Allah, je viens prendre conseil auprès de Ta science et prendre force dans Ta force. Je viens Te demander de Ta générosité infinie. Car Tu es capable et je suis incapable , Tu sais et je ne sais pas et c’est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus.
Seigneur Allah, si Tu sais que cette affaire est pour moi une source de bien pour ma religion , pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future ( ou il a dit : pour mon présent et pour mon futur) , destine-la moi, facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi.
Et si tu sais que cette affaire est pour moi une source de mal pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit : pour mon présent et pour mon futur) détourne-la de moi et détourne-moi d’elle. Prédestine-moi le bien où il se trouve et inspire m’en la satisfaction.
[ Rapporté par Boukhari 6841.]

« Allahumma innî astakhîruka bi'ilmika, wa astaqdiruka biqudratika, wa as-aluka min fadlikal-azim, fa'innaka taqdiru wa lâ aqdir, wa ta'alamu wa lâ a'alam, wa anta 'allâmul-ghuyûb.Allahumma in kunta ta'alamu anna hâdhal-amra ( wa yusammî hâdjatah ) khaïrun lî fî dînî wa ma'âshî wa âqibati amrî faqdirhu lî wa yassirhu lî thumma bârik lî fîhi. Wa in kunta ta'alamu anna hâdhal-amra sharrun lî fî dînî wa ma'âshî wa âqibati amrî fas'rifhu annî was'rifnî anhu, waqdir lî alkhaïra haïthu kâna thumma ardinî bihi »

 Donc tu fais deux raka’t puis tu fais cette invocation où tu t’adresses à Allah , c’est Lui le Savant qui connaît l’avenir, ce qui est destiné.

Les parents aussi, pourquoi vous ne faîtes pas la prière de consultation ?

Ce sont les moyens spirituels et on oublie ça. 

 

Il faut se renseigner sur la personne, voir son comportement, son caractère, son niveau de pratique. Cela est valable pour le frère comme pour la sœur. Ne regardez pas juste la couleur de peau. Voyez le comportement, son niveau de connaissance, comment pratique t’il sa religion, tout cela est important. 

Il faut demander la main de la fille dans un cadre légal, d’une manière qui satisfait Allah et Son prophète . Tu ne vas pas trouver ta femme dans les boîtes de nuit ou dans les bars, ce n’est pas là que tu vas trouver une femme pieuse. Si tu veux un homme pieux ce n’est pas là que tu vas le trouver ma sœur.

Le pieux c’est celui qui fréquente la mosquée, qui a un bon comportement.

Celui qui veut une femme qui lui plait pour son comportement, sa religion et même aussi sa beauté, il peut envoyer une tierce personne, une femme de sa famille pour aller voir cette fille et lui proposer et dans l’autre sens aussi, la fille si elle voit un frère qui lui plait, elle peut envoyer un homme de sa famille pour parler au frère en question.

Regardez dans la vie du prophète , Khadija engagea le prophète pour faire du commerce pour elle.  

Lorsqu’il fut de retour à La Mecque, Maysara informa Khadija de ce qu’il avait vu de la personnalité de Muhammad comme douceur, vertu, force de persuasion, pertinence et honnêteté. Sur ces bases, Khadija envoya l’une des ses amies, Nafissa Bint Manya, comme intermédiaire auprès de Muhammad pour lui faire part de son souhait de l’épouser. Le prophète en informa alors ses oncles qui se rendirent alors chez Khouwaylid Ibn Asad pour demander sa fille en mariage pour leur neveu et le mariage fut conclu.

 

Une femme est venu voir le prophète et lui a dit vouloir se marier avec lui...

Une femme se présente pour proposer de se marier ... c'est autorisé en islam il ne faut pas attendre en pensant qu'il n'y a que l'homme qui peut faire cette démarche.

Le mariage c’est halal, il n’y a pas de honte à cela. Il faut simplement que l’intention soit bonne et licite, alors tu demandes directement, il n’y a pas de honte, présente ton intention et si la sœur veut alors mariez-vous et sinon ce n’est pas grave. Il est où le mal ? Mais ne faîtes pas des rendez-vous en tête à tête, c’est ça qui est interdit.

 

Aussi, pourquoi les frères ne présentent-ils pas leurs sœurs à des jeunes de la mosquée ? Il n’y a pas de mal à ça. Tu as un ami qui a un bon comportement et un bon islam, propose-lui ta sœur pour le mariage, ou bien ta fille.

 Attention je ne parle pas du mariage forcé, ce n’est pas toi qui choisis un homme pour ta file et tu l’obliges à se marier avec. Cela est illicite en islam, ce n’est pas un mariage. Il sera non valide et le mariage forcé est interdit en islam !  

Donc propose des frères que tu connais à ta fille ou ta soeur et si elle dit oui alors al hamdulillâh ! Si elle dit non, alors il faut respecter son choix.

Si ce n’est pas les parents qui marient leurs enfants alors qui va le faire ?

Dans les mosquées, dans les associations pourquoi ne fait-on pas ce lien entre les frères et les sœurs en âge de se marier ?

Les frères, les sœurs qui assistent aux cours à la mosquée, qui prient à la mosquée, ce n’est pas le genre à aller chercher leur futur conjoint dehors, dans les bars ou autres, alors il faut que nous les aidions, que l’on soit un moyen de connexion entre eux, que l’on fasse sabab (les causes).

Et si ça marche al-hamdulillâh, on fait alors les choses dans les règles pour la demande en mariage.

Vous êtes musulmans ? Vous dites lâ ilâha illâ llâh ? Alors craignez-Le. On est tous des frères et des sœurs en islam. Il n’y a pas de différence entre nous, entre un arabe ou un non arabe, un blanc ou un noir que par la piété.


 

« ô hommes ! Nous vous avons crées d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux.
Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur.»

[Sourate 49 - Verset 13]

Le meilleur d’entre vous est le plus pieux, ce n’est pas celui qui a la meilleure couleur ou celui qui a la meilleure origine.  Ô Musulmans, chaque frère et sœur, je m’adresse aux parents aussi, chacun d’entre nous connaît ces difficultés et ces gros problèmes, ces fléaux, car, soit on les a vécu directement, soit dans la famille soit dans l’entourage proche ou lointain.

Alors arrêtons ce massacre et changeons les choses. Il faut que l’on sorte de cette situation et que l’on facilite le mariage pour les jeunes.



« Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes
vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah »
[ Sourate 3, verset 110 ]
 

Où en sommes nous par rapport à cela, par rapport à cette communauté qui appelle au bien et interdit le blâmable ?

Maintenant c’est l’inverse, les jeunes de cette communauté, ils font le mal,
ils sont noyés dans le mal, dans le blâmable, dans le « fasad ». Et il n’y a pas d’autres solutions que l’islam et le mariage.

 Qu’Allâh facilite le mariage et nous préserve de tout mal.

 

Sermon donné par le frère Abou Younes

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre