La recommandation de se rappeler la mort et
de s'y préparer par les bonnes actions

 

Le Législateur Suprême a incité à se rappeler la mort et à s'y préparer par de bonnes oeuvres.

D'après Ibn 'Omar :

« J'allai voir le Prophète et trouvai avec lui une dizaine de Compagnons. Alors un homme des Ansâr se leva et dit : « Ô Envoyé de Dieu, qui, parmi les gens, est le plus sagace et le plus à poigne ?
Il répondit : - Les plus prompts à se rappeler la mort et à s'y préparer,
ceux-là ont gagné la dignité ici-bas et l'honneur dans l'au-delà.
»
 

D'après lui également, le Messager d’Allah a dit :

« Rappelez-vous constamment de ce qui brise les plaisirs : la mort. ».
[ Tabarâni a rapporté ces deux hadiths selon une chaîne de transmission assez bonne.]
 

D'après Ibn Mas'ûd, le Messager d’Allah a interprété la parole d’Allah « Si Allah veut guider quelqu'un, Il Iui fait aimer l'Islam » ainsi :

« Si la lumière entre dans le coeur de l'homme, il s'épanouit et se réjouit.»

« Comment peut-on arriver à cette lumière » ? lui demandèrent les hommes.

« Se représenter instamment la vie de l'au-delà, se détourner des plaisirs éphémères d'ici-bas et se préparer à la mort avant son terme », répondit le Prophète .

 

 

Il est réprouvable de souhaiter sa mort

 

Il est détestable que l'homme souhaite sa mort lorsqu'il est pauvre, malade ou éprouve un malheur ou quelque chose de semblable. La plupart des ulémas ont rapporté que, d'après Anas, le Prophète a dit:

« Que l'un de vous ne souhaite pas la mort à cause d'un mal qui l'a frappé. S'il doit absolument le faire,
qu'il dise: «Seigneur Dieu ! Laisse-moi en vie tant que la vie est pour moi un bien et
fais-moi mourir si la mort est meilleure pour moi »
[ Unanimement reconnu authentique ]
 

On tire la sagesse de cette interdiction du hadith de Umm EI-Fadl :

Un jour, le Prophète est entré chez 'Abbâs alors que ce dernier était très malade, se plaignait et désirait la mort. Le Prophète lui dit :

« 0 'Abbâs, ô oncle de l'Envoyé de Dieu, ne souhaite pas la mort car si tu es un homme de bien, tu auras ainsi l'occasion d'accroître le bien à ton actif ; et si tu es un homme de mal, tu auras l'occasion de te repentir et d'échapper au courroux de Dieu, et c'est également un bien pour toi. Ne souhaite jamais la mort ! »
[ Ahmad et Hâkim ont rapporté ce hadith. Hâkim a dit qu'il est
authentique selon les conditions de Muslim.]

 

Il est permis à celui qui craint la corruption de sa foi de souhaiter sa mort.

 

On avait retenu d'après le Prophète l'invocation suivante:

« Seigneur, je Te demande de m'exhorter au bien, de m'éloigner des mauvaises actions, de m'inspirer l'amour des pauvres, de m'absoudre, de m'accorder Miséricorde et si Tu décides de corrompre la foi de mon peuple,
de me rappeler à Toi sans corrompre ma foi. Je Te demande de m'appeler à T'aimer,
à aimer ceux qui T'aiment et à désirer toute action qui rapproche de Ton amour.»

[ Tirmidhy a rapporté ce hadith et l'a considéré comme bon et authentique.]

 

Dans le livre «Muwatta'» d'après 'Omar, le Prophète avait invoqué ce qui suit:

«O Seigneur, mon âge est avancé, mes forces ont faibli et mon règne s'est étendu.
Rappelle-moi à Toi avant que je faille à mes devoirs.»

 

 

Le mérite d'une vie longue pleine de bons actes

 

Abdul-Rahmân Bin Abu Bab'at rapporte que, d'après son père, un homme a demandé:

-« Ô Messager d’Allah, quel homme est le meilleur? »
-« Celui qui mène une vie longue pleine de bons actes,»
répondit le Prophète .
-« Et quel homme est le plus mauvais? », redemandèrent-ils.
- « Celui qui mène une vie longue pleine de mauvais actes »,
répliqua-t-il.
[ Ahmad et Tirmidhy ont rapporté ce hadith, Tirmidhy l'a considéré comme bon et authentique.]
 

D'après Abu Hurayra , le Prophète a dit:

« Voulez-vous que je vous informe qui est le meilleur d'entre vous ? - Certes, ô Envoyé Dieu, répondirent-ils. - Les meilleurs parmi vous sont ceux qui, à une longue vie allient de bonnes actions.»
[ Ahmad et d'autres ont rapporté ce hadith selon une chaîne de transmission authentique.]

 

Les bons actes avant de mourir sont signe de la bonne fin

 

Ahmad, Tirmidhy, Hâkim et Ibn 'Abbâs ont rapporté d'après Anas que le Prophète a dit:

« Lorsque Dieu décide d'accorder du bien à un homme, Il l'emploie. » Comme on s'enquerrait à quoi II l'emploie, le Prophète répondit : « Il lui inspire d'accomplir une bonne action avant sa mort puis le rappelle à Lui. »

 

La recommandation d'avoir bonne foi en Allah

 

Le malade doit se rappeler toujours la miséricorde d’Allah et avoir bonne foi en Lui, d'après ce que Muslim a rapporté d'après Jâbir :

« J'ai entendu le Prophète dire trois jours avant de décéder :
« Qu'aucun de vous ne meure sans avoir bonne foi en Son Seigneur.»
 

Le hadith pousse à multiplier l'espérance en Allah , à souhaiter le pardon d'Allâh , considérer le meilleur chez Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, c'est lui Le Généreux qui aime le pardon et l'espérance.

Ibn Mâja et Tirmidhy ont rapporté d'après Anas selon une chaîne de transmission bonne que le Prophète avait dit à un homme qui mourait :

« Comment te sens-tu » ?
Il dit : « J'espère la miséricorde d’Allah  et je Le crains pour mes fautes », répondit l'homme.
Le messager d'allâh lui dit alors :
« Tout adorateur qui réunit dans son cœur deux choses (l'espoir et la crainte) pendant son agonie,
Allâh lui donnera ce qu'il espère et le rassurera de ce qu'il craint.»

 

La recommandation d'invoquer Allah pour l'agonisant

 

Il est recommandé que les pieux assistent à la mort des gens pour invoquer Allah en leur faveur.

1 - Ahmad, Muslim et les auteurs des livres «Sunan» ont rapporté d'après Umm Salama que le Messager d’Allah avait dit:

« Si vous vous trouvez auprès d'un malade ou d'un mort, dites du bien car les anges confirment vos dires,
(en demandant à Dieu de les exaucer).»
Umm Salama ajoute : « Lorsque Abu Salama décéda, j'allai trouver le Prophète et l'en informai, alors il me recommanda :
« Dis : Seigneur ! pardonne-moi et pardonne-lui, et accorde moi une bonne suite après lui.»
Umm Salama continua : « J'observai cette invocation et Dieu m'accorda une meilleure issue :Muhammad m'épousa »

 

2 - Dans «Sahih» Muslim, d'après elle également:

Le Messager d’Allah est entré chez Abu Salama . Il avait les yeux grands ouverts, alors le Messager les lui ferma et dit :

« Lorsque l'âme se sépare du corps, les yeux suivent l'âme.»
 

Des membres de sa famille se mirent à hurler, alors il leur dit :

« N'invoquez Allâh que par de bonnes invocations car les anges disent " Amine " après vos invocations. »
 

Il dit ensuite :

« Ô Allah, pardonne à Abu Salama, accorde-lui le degré des pieux, supplée-le auprès de sa progéniture, pardonne-nous et pardonne-lui, ô Seigneur de l'Univers, élargis-lui sa tombe, illumine-lui sa tombe.»

 

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre