Le Législateur a ordonné plus d'une fois de se soigner en cas de maladie.

 

1 - Ahmad et les auteurs des Sunans ont rapporté [ Tirmidhy a authentifié d'après Usama Bin Chariq ] : J'ai été chez le Prophèteses compagnons étaient très calmes, les Arabes venaient de çi de là ils demandèrent : ô Prophète: est-ce que nous nous soignons en cas de maladie ? - Contactez les médecins, répondit-il,  Allah   le très haut a accordé à chaque maladie un médicament, excepté une, la vieillesse.

 

2 - Nasây, Ibn Mâja et Hakim qui l'a authentifié ont rapporté d'après Ibn Mass'ud que le Prophètea dit : « Allah a accordé à chaque maladie un médicament, alors consultez les médecins et soignez vous ».

 

3 - Muslim a rapporté d'après Jâbir que le Messager d'Allaha dit :  « A chaque maladie son médicament, si on donne à la maladie son médicament exact on guérira si Allah le veut ».

 

 

 Se soigner par des choses illicites: La plupart des Ulémas ont considéré illicite le fait de se soigner par le vin ou les autres illicites. Ils ont tiré preuve des hadiths suivants:

1 - Muslim, Abu Dâwûd et Tirmidhi ont rapporté d'après Wa'el Bin Hajr el Hudrumy que Tarek Bin Suwayd avait questionné le Prophèteà propos du médicament fabriqué par du vin. Il répondit :  « Ce n'est pas un médicament, c'est une maladie ».  On tire preuve de ce hadith qu'il est illicite de se soigner avec du vin.

 

2 - Bayhaqy a rapporté ce que Ibn Hibban a authentifié d'après Umm Salama - Qu'Allah soit satisfait d'elle -  que le Prophètea dit :  « Allah n'a pas fait votre guérison par ce qui vous a été illicite ». [ Bukhâry l'a rapporté d'après Ibn Mass'ud. ]

3 - Abu Dâwûd a rapporté d'arpès Abu Dardâ que le Prophètea dit : « Allah a fait les maladies. Il a accordé à chaque maladie un médicament, ne vous soignez pas par ce qui est illicite ». [ Dans sa chaîne de transmission il y a Ismâ'il Bin 'Ayyach. Il est digne de confiance au pays d'el cham mais faible au hedjaz.]  

 

4 - Ahmad, Muslim, Tirmidhy et Ibn Mâja ont rapporté d'après Abu Hurayra : « Le Messager d'Allaha interdit le médicament maligne : le poison ».

Certes il n'est pas illicite de mélanger quelques gouttes qui n'enivrent pas avec un médicament, comme on peut ajouter des fils de soie dans une robe.

 

 


 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre