La légalité des ablutions est indiquée par 3 preuves :

La première preuve, donnée par Le Saint Livre : Allah dit : { O croyants, quand vous vous préparez à la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes, essuyez vos têtes et lavez vos pieds jusqu'aux chevilles }.

La deuxième preuve, donnée par la tradition prophétique : Abu Hourayra a rapporté que le Prophète(que la bénédiction et la paix d'Allah soient sur lui ) a dit : " Allah n'accepte la prière de l'un d'entre vous s'il est en état d'impureté, que lorsqu'il fasse ses ablutions. " [ Ce hadith est rapporté par les deux cheikhs (Bukhary et Muslim), Abu Dawud et Tirmidhy.]

La troisième preuve donnée par l'unanimité des musulmans : Tous les musulmans se sont mis d'accord sur la légalité des ablutions depuis l'époque du Messager d'Allahjusqu'à nos jours. Alors faire les ablutions devient une action nécessaire dans la religion et tout le monde doit la connaître.

 


 

Plusieurs hadiths ont été rapportés à ce propos, alors nous nous contentons d'en citer quelques-uns :

D'après Abdullah El-SanabijyLe Messager d'Allaha dit :

" Quand le serviteur d'Allah fait ses ablutions, il rince sa bouche alors les péchés sortent de la bouche, il inspire et expire l'eau et les péchés sortent de son nez, lorsqu'il se lave le visage, les péchés s'y dégagent même d'en dessous de ses cils, il lave les mains et les péchés sortent même d'en dessous de ses ongles, lorsqu'il essuie la tête, les péchées sortent même de ses oreilles, lorsqu'il se lave les pieds, les péchés s'en dégagent même d'en dessous des ongles des ses orteils, puis à la fin lorsqu'il marche vers la mosquée, ses pas et sa prière seront des actes surérogatoires. " [ Ce hadith est rapporté par Malick, Nasa`y Ibn Maja et Hakim.]

D'après Anasle Messager d'Allaha dit :

" Si l'homme a une bonne qualité, Allah lui améliore toutes ses oeuvres. Si l'homme se purifie pour la prière, cette purification même lui provoque le pardon d'Allah pour tous ses péchés et sa prière sera un acte surérogatoire ". [ Ce hadith est rapporté par Abu Ya`la, El Barraz et Tabarany dans son livre " El Awsat .]

D'après Abu Hourayra le Messager d'Allaha dit :

" Ne voulez-vous pas que je vous informe comment Allah efface les fautes et élève les degrés ? " Oui, certes O Messager d'Allah " ont répondu les compagnons. " Eh bien, reprit-il, par les ablutions intègres malgré les circonstances difficiles, l'aller souvent aux mosquées et l'attente de la deuxième prière (après avoir exécuté la première). Voila la fermeté, voila la fermeté, voila la fermeté ( la fermeté ici veut dire combattre pour l'amour d'Allah . ).

 


 

Il y a des actes obligatoires et des règles qui constituent l'existence même des ablutions, si l'un de ces actes n'est pas accompli parfaitement, les ablutions ne seront pas valides ni légales. Voila les détails de ses actes :
 

Le premier : L'intention. C'est la volonté dirigée vers la réalisation de cette action, pour obtenir l'agrément d'Allah (Le Très Haut) et se conformer à ses ordres. C'est un acte totalement discret et intérieur, où la langue n'intervient jamais et il n'est pas permis d'exprimer l'intention à haute voix.

La preuve de l'obligation de l'intention est donné par le hadith de Ibn `Omar qui dit : " Le Messager d'Allah a dit : " La valeur d'une œuvre est donnée par l'intention, et tout individu aura la récompense selon son intention… " [ El Jama`a a rapporté ce hadith. ]
 

Le deuxième : Il faut laver le visage une seule fois. C'est-à-dire verser l'eau sur le visage de façon que cette eau coule sur lui car le sens du lavage c'est le versement et le coulement de l'eau. Les limites du visage sont : la longueur du haut du front à l'extrémité du menton, et la largeur du lobe d'une oreille à celui de l'autre.
 

Le troisième : Il faut laver les bras jusqu'aux coudes qui doivent eux-mêmes être lavés. C'est le sens tiré de la tradition prophétique, aucun hadith rapporté ne prouve que le Prophèteles a laissés sans lavage.
 

Le quatrième : Il faut se frôler la tête, cela signifie l'humecter par l'eau. Cette humidité ne se réalise que si l'organe essuyant (la main mouillée) soit en contact avec la tête.

Il n'est pas suffisant de mettre la main ou le doigt sur la tête ou sur un autre organe sans les faire bouger car cela n'est pas un frôlement. D'autre côté, le sens apparent du verset coranique : " Frôlez vos têtes ". N'indique pas l'obligation de se frôler la tête toute entière, mais on comprend de ce verset que le frôlement d'une partie de la tête est suffisant pour se conformer à l'ordre d'Allah .
 

Ce qui est retenu du Prophètec'est qu'il faisait le frôlement de trois façons :

1. Il s'est frôlé la tête toute entière comme l'indique le hadith de `Abdullah Ibn Zayd qui a dit que le Prophète a frôlé la tête par ses mains en les passant d'avant en arrière et d'arrière en avant. Il a commencé par le devant de sa tête puis il a passé ses mains jusqu'à l'arrière et il a fait revenir ses mains à l'endroit duquel il a commencé. " [ El Jama`a a rapporté ce hadith. ]

2. Il a fait passer ses mains sur le turban seul : D'après `Amr ben Umaya : " J'ai vu le Messager d'Allahfrôler sur son turban et ses chaussures." [Ce hadith est rapporté par Ahmad, Bukhary et Ibn Maja. ]

De même, d'après Bilal le Prophète a dit :

" Essuyez sur les chaussures et les voiles " [ Ce hadith est rapporté par Ahmad. ]

3. Il a frôlé son toupet et son turban comme l'indique le hadith rapporté d'après Mughira ibn Chu`baqui dit : " En faisant ses ablutions le Prophètea frôlé le toupet, le turban et les chaussons. " [ Muslim a rapporté ce hadith.]

C'est ce qui est retenu d'après la pratique du Messager d'Allah. On a pas retenu qu'il s'est contenté de frôler une partie de la tête comme l'indique le sens apparent du verset déjà cité. De même il n'est pas suffisant de frôler les chevelures pendantes de la tête comme les tresses.
 

Le cinquième : Il faut laver les chevilles avec les pieds. C'est ce qui est prouvé d'après la pratique et les propos du Messager d'Allah .

Ibn `Omara dit : Une fois le Messager d'Allahnous a rejoint dans un voyage et l'heure de la prière de l'après midi risquait de passer, alors nous nous sommes mis à faire nos ablutions et nous avons frôler sur nos pieds sans les laver (en voyant cela) il nous a dit à haute voix : " Gare aux talons du feu " et il a répété deux ou trois fois " Ce hadith fit l'objet d'un accord. Abdurrahman ban Abi Laylaa dit : " Les compagnons du Messager d'Allah étaient unanimes sur le lavage du talon.

Tous les actes obligatoires déjà cités sont mentionnés par Allah Le Très Haut. Dans le verset suivant :  

{ O Croyants, quand vous vous préparez à la prière lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes,
frôler vos têtes, et lavez vos pieds jusqu'aux chevilles. }

 

Le sixième : L'ordre à suivre. Car Allah dans ce verset  (déjà mentionné) a cité les obligations des ablutions ordonnées, en séparant entre le lavage des mains et celui des pieds par le frôlement de la tête. Et les Arabes n'introduisent dans leur langage ce qui sépare entre deux termes homologues que pour insister sur une idée ou une information.

Cette information dans ce cas est l'ordre. En plus, ce verset n'est cité que pour expliciter les obligations. De même, le sens général d'un hadith authentique où le Prophètea dit : " Commencez par ce qu'Allah a commencé ", pousse à admettre l'ordre suivi dans le verset. D'ailleurs la tradition prophétique a observé cet ordre entre les principes obligatoires des ablutions, et on n'a jamais rapporté que le Messager d'Allaha fait ses ablutions en changeant cet ordre.

Enfin, faire les ablutions est un culte, et tout culte doit être fait selon l'ordre du Législateur, personne ne doit désobéir à cet ordre et contredire les traditions rapportées d'après le Prophète surtout celles qui sont les plus notoires.

 

 


 

On doit parler de tous les actes et les propos connus et prouvés d'après le Messager d'Allahsans être obligatoire et aucun reproche n'est accordé à celui qui ne les observe pas. Ces traditions sont les suivantes :

 

1. Commencer par le nom d'Allah :

Cette tradition est rapportée selon plusieurs hadith faibles mais ensembles ils deviennent forts ce qui prouve qu'ils ont une origine. En plus, c'est un acte bon et généralement licite.

 

2. Le cure dents :

C'est un genre d'herbe qui sert à frotter et à nettoyer les dents. Le meilleur cure-dents est celui de l'arak qui provient du Hidjaz. Il a la qualité de protéger les gencives, d'empêcher les caries, de faciliter la digestion et d'être diurétique. Cependant nous pouvons pratiquer la tradition prophétique en utilisant n'importe quel instrument [ autre que le cure-dents] comme les brosses à dents qui enlèvent la couleur jaune collée sur les dents et nettoie la bouche.

D'après Abu Hourayra le Messager d'Allaha dit :   " Si l'utilisation du cure-dents ne causait trop de peine à ma communauté, je l'aurais ordonné avec chaque ablutions. ". [ Ce hadith est rapporté par Malek, Chafi`y, Bayhaqy et hakem.]

De même d'après Aïcha  - Qu'Allah soit satisfait d'elle - le Messager d'Allaha dit :  " le cure-dents purifie la bouche et satisfait Allah". [ Ce hadith est rapporté par Ahmad, Nasa`y et Tirmidhy.]

Il est détestable de l'utiliser à tous les moments mais il est recommandé à 5 moments particuliers :

  • Pendant les ablutions
  • Avant la prière
  • Avant de réciter le Coran
  • En se levant d'un sommeil
  • Après le repas

Celui qui est en jeûne et celui qui n'est pas en jeûne peuvent l'utiliser pareillement au début et à la fin de la journée comme l'indique le hadith de `Amer ben Rabi`a qui a dit : "J'ai vu le Messager d'Allah une multitude de fois, utiliser le cure-dents pendant son jeûne." [ Ce hadith est rapporté par Ahmad, Nasa`y et Tirmidhy. ]

Il est recommandé de le laver après utilisation pour le nettoyer comme l'indique le hadith de Aïcha - Qu'Allah soit satisfait d'elle - elle a dit : "le Prophète utilisait le cure-dents et me le donnait pour le laver. Je l'utilisais à mon tour, puis je le lavais et je le lui rendais." [ Ce hadith est rapporté par Abu Dawud et Bayhaqy.]

 Pour celui qui a perdu ses dents, il peut se servir de ses doigts au lieu du cure-dents comme a mentionné la tradition prophétique lorsque Aïcha - Qu'Allah soit satisfait d'elle -  a demandé au Prophète : " Ô Messager d'Allah, est-ce que l'homme qui a perdu les dents peut utiliser le cure-dents (nettoyer sa bouche) ? " Il a dit : "Oui " Elle a demandé "Comment le fera-t-il ?". Il a répondu : "Il peut introduire son doigt dans sa bouche". [ Tabarany a rapporté ce hadith.]

 

3. Le lavage des mains au début des ablutions à 3 reprises :

Aws ban Aws El Thaqafya dit : " J'ai vu le Messager d'Allahfaire ses ablutions, alors il s'est lavé trois fois les mains ". [ Ahamd et Nasa`y ont rapporté ce même hadith.]

De même d'après Abu Hourayra le Prophète a dit : " Lorsque l'un de vous se réveille, qu'il ne mange rien avant d'avoir lavé ses mains trois fois car il ne sait pas où elles étaient pendant la nuit." [ Ce hadith est rapporté par El Jama`a, Bukhary n'a pas mentionné le nombre de fois.]

 

4. Le rinçage de la bouche à 3 reprises :

Comme l'indique de laqit ben Sabra qui a dit : " Le Prophètea dit : " Quand tu fais tes ablutions, rince toi la bouche. " [ Ce hadith est rapporté par Abu Dawud et Bayhaqy.]

 

5. L'inspiration et l'expiration de l'eau (le reniflement ) par le nez à 3 reprises :

D'après Abu Hourayra le Prophètea dit : "Si l'un de vous est entrain de faire ses ablutions qu'il se renifle. " [ Ce hadith est rapporté par les deux cheykhs et Abu Dawud.]

Il est recommandé d'inspirer l'eau avec la main droite et de l'expirer, par la gauche, conformément au hadith de `Ali : " Il a demandé de l'eau pour faire ses ablutions. Il a inspiré l'eau et l'a expiré par la main gauche, il a répété cela trois fois. Puis il a dit : " Comme ça le Prophètes'est purifié ". [ Ce hadith est rapporté par Ahmad et Nasa`y. ]

     Le rinçage et le reniflement se réalisaient si l'eau pénétrait dans la bouche et le nez n'importe comment mais on a rapporté d'après le Messager d'Allah des traditions authentiques qui prouve qu'il faisait les deux opérations en même temps. D'après Abdullah ben Zayd : "Le Messager d'Allahs'est rincé la bouche et a reniflé l'eau par trois puisages d'eau (d'une seule main). " [ Ce hadith fait l'objet d'un accord.]

Il est recommandé selon la tradition prophétique d'exagérer le rinçage et le reniflement pour celui qui n'est pas en jeûne, comme l'indique le hadith de Laqit qui a dit : " J'ai dit : " Ô Messager d'Allah, informe-moi quelque chose à propos des ablutions. " Il a dit : " Fais tes ablutions à la perfection, laisse l'eau passer parmi tes doigts, exagère en reniflant. Si tu n'es pas en jeûne. ". [ Ce hadith est rapporté par les cinq. Tirmidhy l'a authentifié.]

 

6. Le fait de passer les doigts mouillés dans sa barbe :

Comme l'indique le hadith de `Uthmanqui dit que le Prophètepassait ses doigts mouillés dans sa barbe.  [ Ce hadith est rapporté par Ibn Maja. Tirmidhy l'a authentifié.]

De même d'après Anaslorsque le Prophètefaisait ses ablutions, il prenait de l'eau dans sa main et la versait sous son palais et il passait ses doigts dans sa barbe et disait : " C'est ainsi que Mon Seigneur, à Lui l'omnipotence et la Majesté, m'a ordonné de faire. " [ Ce hadith est rapporté par Abu Dawud, Bayhaqy et Hakem.]

 

7. Le fait de passer l'eau entre les doigts :

D'après Ibn `Abbas le Prophète a dit : " Si tu fais tes ablutions fait passer l'eau entre tes doigts et tes orteils. " [ Ce hadith est rapporté par Ahmad, Tirmidhy et Ibn Maja.]

De même, d'après El Mustawrid bin Chaddad: " J'ai vu le Messager d'Allahpasser son auriculaire mouillé entre ses orteils. " [ Les cinq ont rapporté ce hadith à l'exception de Ahmad.]

On a rapporté dans certaines traditions, la préférence de faire bouger la bague et les bracelets mais ces traditions n'atteignent pas le degré de l'authenticité, mais il vaut mieux les appliquer car elles entrent sous le sens général de l'ordre de perfectionner les ablutions.

 

8. Le fait de répéter le même geste à trois reprises

C'est la tradition prophétique appliquée souvent et aucune autre ne la contredit ce qui montre qu'elle est licite.

D'après 'Amr ben Chu'ayb d'après son père, d'après son grand père: «Un bédouin était venu interroger le Messager de Dieu  à propos des ablutions, alors il les lui a expliquées en répétant chaque geste trois fois et dit:

«Telles sont les ablutions. Celui qui en ajoute, aurait commis une faute, dépassé ce qui est prescrit et commis une injustice». [ Rapporté par Ahmad, Nasà'y et Ibn Maja ].

De même d'après 'Uthman , le Prophète  a fait ses ablutions en répétant chaque geste trois fois. [ Rapporté par Ahmad, Muslim et Tirmidhy ]

 

9. Le fait de commencer par la droite:

C'est-à-dire commencer par laver les membres droits avant de laver les membres gauches, que ce soient les mains ou les pieds. D'après Aïcha : « Le Messager de Dieu aimait commencer par la droite en se chaussant, en descendant, en se purifiant et en toute autre chose.».

D'après Abu Hurayra , le Prophète a dit :

«Si vous vous habillez, ou que vous faites vos ablutions, commencez par la droite.» [ Rapporté Ahmad, Abu Dawud, Tirmidhy, et Nasà'y ]

 

10. La friction :

C'est le fait de passer la main sur le membre avant de le laver ou après, en le frictionnant.

D'après 'Abdullah bin Zayd : « On a apporté au Prophète un mudd rempli au tiers d'eau, il faisait alors ses ablutions en frictionnant son avant bras ». [Rapporté par Ibn Khuzayma].

D'après lui également : « une fois, le Prophète a fait ses ablutions et dit: « Il faut frictionner ainsi ». [Rapporté par Abu Dawud, al-taylasî, Ahmad, Ibn Hibban et Abu Ya'la].

 

11. Le suivi :

C'est-à-dire laver consécutivement les membres l'un après l'autre et celui qui fait ses ablutions ne doit pas les rompre par un geste étranger. Cela est considéré comme un abandon pour les ablutions. La tradition prophétique et les musulmans ont de tout temps appliqué cette règle.

 

12. Le nettoyage des oreilles :

La tradition prophétique commande de nettoyer l'intérieur el l'extérieur des deux oreilles par les deux index moyennant les gouttes d'eau restant après l'essuyage de la tête car elles font partie de la tête.

D'après Miqdam bin Ma'ad yakarib :

« En faisant ses ablutions, le Messager de Dieu  s'est essuyé la tête et les oreilles à l'intérieur et à l'extérieur et a introduit son doigt dans le canal auditif ». [Rapporté par Abu Dawud et Tahawy.]

De même d'après lbn 'Abbas , en décrivant les ablutions du Prophète  : « Il s'est essuyé la tête et les oreilles une seule fois.» [ Rapporté par Ahmad et Abû Dawud ]

 

13. Le fait de laver le haut du front et au-delà des coudes :

C'est à dire, laver en plus des limites obligatoires du visage, le haut du front, et laver en plus des mains et des pieds, au-dessus de coudes et des chevilles, comme l'indique le hadith de Abu Hurayra qui a dit que le Prophète a dit:

« le jour de la résurrection, les gens de ma nation, auront au front et aux mains des marques brillantes, traces de leurs ablutions. »

Alors Abu Hurayra a dit: « Celui qui peut agrandir les marques brillantes de son front qu'il le fasse ». [Rapporté par Ahmad et les deux cheikhs].

D'après Abu Zar'a: « Abu Hurayra a demandé de lui apporter de l'eau pour ses ablutions. Il a lavé ses avant-bras en allant au-delà des cou

 

14. Le fait d'économiser l'eau même si elle est puisée de la mer :

 D'après Anas , " le Prophète  faisait ses ablutions avec (une quantité d'eau équivalente à) un mud et se lavait par un sa'e jusqu'à cinq muds." Ce hadith fait l'objet d'un accord. 

D'après 'Ubaydullah bin Abi yazid : un homme a dit à Ibn 'Abbas : « Quelle est la quantité d'eau suffisante pour mes ablutions'?» il lui a dit : «Un mud.» Il lui a demandé encore: «et pour me lotionner. ?» Il lui a répondu: «Un Sa'». Alors l'homme a dit: «cela ne me suffit pas».

Ibn et a 'Abbas (s'est mis en colère) et lui a dit: « Cette quantité était suffisante pour celui qui est meilleur que toi: Le Messager de Dieu . [Rapporté par Ahmad, Bazâr, et Tabarâny]

Le gaspillage est réalisé lorsqu' on utilise de l'eau sans qu'il y ait une utilité légale, comme augmenter le nombre de lavages à plus de trois. D'après le Hadith de 'Amr bin Chu'ayb, d'après son père d'après son grand-père , un bédouin est venu interroger le Prophète sur comment faire les ablutions alors le Prophète lui a montré les gestes répétés trois fois et dit: « C’est comme cela que l’on doit faire les ablutions. Celui qui rajoute se sera mal conduit et aura commis une injuste » [Rapporté par Ahmad, Nasâ'v Ibn Maja et Ibn Khuzayma]

De même. 'Abdullah bin Mughaffal a dit : J'ai entendu le Prophète dire :« Il y aura dans ma communauté des gens qui rajouteront dans les règles de la purification et d'invocation.» [Rapporté par Ahmad, Abu Dawud et Ibn Mâja.]

Bukhâry a dit : « Les ulémas ont détesté que la quantité d'eau utilisée pour faire ses ablutions dépasse celle qui était utilisée par le Prophète  .

 

15. Le fait d'invoquer Dieu pendant les ablutions :

Rien n'est rapporté à ce propos d'après le Messager de Dieu à l'exception du hadith rapporté par Abu Mussa al Ach'ary . Il a dit:  « J'ai apporté au Messager de Dieu de l'eau pour faire ses ablutions. En les faisant je l'ai entendu invoquer: « Ô mon Dieu pardonne moi mes péchés, élargis ma maison et bénis ma subsistance ». « O Messager, lui demandai-je, je t'ai entendu dire telle et telle chose. " Est-ce qu'on m'a laissé d'autres choses me demanda-t-il ?" » [Rapporté par Nasâ'y et Ibn Sunni]  Mais Nasà'y l'a mentionné dans le chapitre de ce qu'on invoque à la fin des ablutions.

 

16 - Le fait d'invoquer Dieu après les ablutions :

D'après 'Omar , le Messager de Dieu a dit :

« Quiconque fait ses ablutions à la perfection puis dit: J 'atteste qu'il n'y a de divinité que Dieu, L’Unique qui n'a pas d'associé et j'atteste que Muhammad est son serviteur et son Messager, les huit portes du Paradis seront ouvertes devant lui et il pourra entrer par où il le désire.»[ Rapporté par Muslim ]

 

17. Le fait de prier deux rak'as après les ablutions :

D'après Abu Hurayra le Messager de Dieu a dit à Bilal : « Ô Bilal: Parle-moi d'une œuvre accomplie en Islam et dont tu espères qu'elle te ramène le plus de rétribution, car j'ai entendu le bruit de tes semelles au paradis.» Il a dit: « l'oeuvre dont j'espère qu'elle m'amène le plus de rétribution, c'est qu'après chaque purification que je faisais de jour ou de nuit j'exécutais les prières que Dieu m'a destiné de faire.» Ce hadilh fait l'objet d'un accord.

De même D'après 'Oqba bin 'Amer , le Messager de Dieu a dit: « Quiconque fait parfaitement ses ablutions, et exécute deux rak'as ayant le coeur ainsi que le corps présents, le paradis lui sera dévolu.»  [Rapporté par Muslim, Abu Dawud, Ibn Maja et Ibn Khuzayma dans son Sahih.]

D'après Khumaran le serviteur de 'Othman : Il a vu 'Uthman demander de l'eau et faire ses ablutions ainsi: « Il a versé l'eau sur ses mains à trois reprises, puis il a puisé avec sa main droite et s'est rincé la bouche et a reniflé l’eau, puis il s'est lavé le visage à trois reprises et il a dit: « j'ai vu le Messager de Dieu faire ses ablutions de cette manière», et il a ajouté « Celui qui fait ses ablutions comme moi puis prie deux rak'as sans avoir de mauvaises intentions, Dieu lui pardonne ses péchés déjà commis.» [ Rapporté par Bukharî, Muslim et d'autres ]

Ce qui reste à propos du fait de prendre soin de la paupière, des rep!is du visage, de faire tourner la bague, et d'essuyer le cou, nous ne les avons pas détaillés car les traditions concernant ces sujets ne sont pas authentiques, mais si on les pratique cela sera un accomplissement de propreté.

 

 


 

Il est détesté que l'homme néglige une de ces traditions prophétiques déjà citées pour qu'il ne soit privé de ses rétributions, car faire ce qui est détestable implique d’être privé de la rétribution, et l'acte détestable est négligence des traditions prophétiques.

 


 

 Les ablutions peuvent être annulées et le croyant perdre son état de pureté dans les cas suivants:

1 - Tout ce qui sort par les voies naturelles de l'être humain annule les ablutions :

 L'urine.

 Les selles.

Car Allâh a dit: « Ou si l'un de vous revient de la selle... » C'est-à-dire, après avoir répondu aux besoins naturels que se soit l'urine ou la selle.

 Les vesses (vent émis sans bruit par l'anus)

comme l'indique le hadith de Abu Hurayra , le Messager de Dieu a dit: « Dieu n'accepte la prière de l'un d'entre vous s'il lâche des vesses que lorsqu'il fait de nouveau ses ablutions».

 Un homme de Hadramawt a demandé plus d'explications à propos de ce qui annule les ablutions et dit :« Abu Hurayra ! Quelle est cette impureté?»  Il lui a répondu : « Les vesses ou le pet.» Ce hadith fait l'objet d'un accord.

De même, d'après lui , le Messager de Dieu a dit : « Si quelqu'un d'entre vous s'imagine qu'il a lâché quelques vesses pendant la prière qu'il ne quitte pas la mosquée avant d'entendre un bruit ou de sentir une odeur.» [ Rapporté par Muslim ].

Cependant il n'est pas nécessaire d'entendre ou de sentir quelque chose pour que les ablutions soient annulées mais l'objectif est d'être sûr d’avoir lâché quelque chose.

  Le sperme (El-Many), El-Madhy et El-wady. 

Le Messager de Dieu a dit à propos du Madhy : « il nécessite des ablutions ».

Ibn 'Abbas a dit: « Le (Many) nécessite une lotion», et à propos du Madhi et Wady il a dit: « lave la verge ou les organes génitaux, et fais les ablutions normales pour la prière.» [ Rapporté par Bayhaqy ]

 

2 - Le sommeil profond qui cause la perte totale de la conscience.

Comme l'indique le Hadith de Safwan bin 'Assal qui a dit:

« Le Messager de Dieu nous ordonnait de ne pas enlever les chaussons en voyage, trois jours et trois nuits même si on voulait dormir, uriner ou aller à la selle. Sauf en état d'impureté où il faut les enlever [pour se lotionner].» [ Rapporté par Ahmad, Nasa'y et Tirmidhy qui l'a authentifié ]

Si le dormeur est assis, le séant bien appuyé au sol, ses ablutions ne seront pas annulées comme l'indique le Hadith de Anas quand il a dit:

«Les compagnons du Messager de Dieu attendaient - à son époque - la prière du soir, la tête secouée à cause du sommeil, puis priaient sans refaire les ablutions.» [ Rapporté par Chafé’i, Muslim, Abu Dawud,Tirmidhy ]

 

3 - La perte de la raison, à cause de la folie, de l'évanouissement, de l'ivresse ou de la consommation de médicaments.

Peu importe la durée, qu'elle soit courte ou longue, si le séant est appuyé au sol ou non, car la stupeur paralysante dans ces cas est plus grave que le sommeil. Les ulamas sont d'accord à ce sujet.

 

4 - Le fait de toucher l'organe sexuel sans qu'il y ait un obstacle

Yusra bint Safwan a dit:« Le Prophète a dit: « Celui qui touche son pénis ne doit pas prier avant de refaire ses ablutions » [ Rapporté par les cinq. Bukhâry a dit: « c'est le hadith le plus authentique dans ce chapitre.» ]

 D'après Ahu Hurayra , le Prophète a dit: « Celui qui touche son pénis, sans qu'il n'y ait rien entre eux, qu'il fasse ses ablutions. »

De même d'après 'Ami- bin Chu'uyb, d'après son père, d'après son grand-père :   « Tout homme qui touche son pénis, doit faire ses ablutions et toute femme qui touche son sexe, doit faire ses ablutions». [ Rapporté par Ahmad ]

Les hanafites, estiment que le fait de toucher le pénis n'annule pas les ablutions, à cause du hadith de Taly qui a dit:

« Un homme a interrogé le Prophète à propos de l'homme qui touche son pénis, voulant savoir si cela annule les ablutions ou non. Il lui a répondu: « Non, c'est une partie de ton corps.» [ Les cinq ont rapporté ce hadith. Ibn Hibban l'a authentifié et Ibn El-Madiny a dit: «Ce hadith est plus valable que celui de Yusra.»]

 


 

Il vaut mieux dire que les cas que nous allons citer sont considérés comme cause pour annuler les ablutions mais rien n'a prouvé cela. Ces cas sont les suivants:

1 - Toucher la femme:

D'après 'Aïcha , le Messager de Dieu , l'a embrassée pendant qu'il était à jeûn, et il a dit: « le baiser n'annule pas les ablutions et ne rompt pas le jeûne.» [Rapporté par lshaq bin Râhawiya et par Bazzar selon une chaîne bonne.]

D'après elle également:

« Une nuit je n'ai pas trouvé le Messager de Dieu dans son lit, alors je l'ai cherché dans la mosquée et j'ai mis ma main sur les plantes de ses pieds dressés pendant qu'il disait: « O mon Dieu! je me réfugie auprès de Ton agrément contre Ta colère, je me réfugie auprès de Ton pardon contre Ton châtiment, et je me réfugie auprès de Toi contre Toi, je ne peux Te rendre l'éloge tel que Tu le rends pour Toi-même.» [ Rapporté par Muslim et authentifié par Tirmidhy ]

Enfin aussi d'après 'Aïcha :

« Je dormais devant le Prophète et mes pieds se trouvaient dans sa Qibla. Lorsqu'il se prosternait il me touchait et je repliais ma jambe.» selon une autre version: «lorsqu'il voulait se prosterner il touchait mon pied.» [ Ce hadith fait l'objet d'un accord ]

 

2 - L'écoulement du sang par des voies autres que les voies naturelles. Soit d'une blessure, soit d'une ventouse ou soit par un crachement.

Al-Hasan a dit: « Les musulmans priaient avec leurs blessures.» [Rapporté par Bukhâry]

D’après al-boukhari :

« Ibn 'Omar a pressé un bouton jusqu'à écoulement de sang et il n'a pas refait ses ablutions».

De même Ibn Abi Awfa a craché du sang et il a continué sa prière.

'Omar bcn Khattab a prié et le sang coulait de sa blessure.

'Abbad bin Bichr a reçu une flèche pendant qu'il priait et il ne s'est pas arrêté et a continué sa prière.

Ces traditions sont rapportées par Abu Dawud, Ibn khuzayma et Bukhary.

 

3 - Le vomissement:

Peu importe la quantité, si elle remplit la bouche ou non. On n'a pas rapporté de hadiths qui contredisent cela et pouvant être considérés comme preuve.

 

4 - Le fait de manger la viande des chameaux:

C'est l'avis des quatre premiers califes, de plusieurs compagnons et plusieurs adeptes, mais on a rapporté un hadith authentique qui mentionne que ce fait annule les ablutions.

D'après Jabir bin Samura , un homme a interrogé le Messager de Dieu :

« Devons-nous refaire nos ablutions si nous avons mangé la viande de mouton ? » Il lui a répondu : « si tu veux, tu peux les refaire, si tu ne veux pas rien ne t'oblige à les refaire.» Alors il lui a demandé de nouveau: «Devons-nous refaire nos ablutions si nous avons mangé la viande des chameaux? »
Il lui a répondu: « oui, fais tes ablutions si tu manges la viande des chameaux.» L'homme l'a interrogé encore « Puis-je prier dans les enclos des moutons ? ». Le Prophète a dit: « Oui ». Enfin l'homme lui a dit: « Puis-je alors prier dans les enclos des chameaux? » Il lui a répondu: « Non ».
[Rapporté par Ahmad et Muslim]

 

5 - Le doute dans l'annulation des ablutions:

Si l'homme purifié doute et ne sait pas s'il a lâché vesses ou non, ce doute n'annule pas ses ablutions qu’il soit entrain de prier ou non, jusqu'à ce qu'il soit sûr qu'il a lâché des vesses.

D'après 'Abbad bin Tamim, d'après son oncle :

« Un jour, il s'est plaint, devant le Prophète au sujet de l'homme qui s'imagine avoir lâché quelque chose pendant la prière. Il lui a dit: « cet homme ne doit pas laisser sa prière tant qu'il n'a pas entendu un bruit ou senti une odeur.» [ Rapporté par El-Jama'a sauf Tirmidhy ]

De même d'après Abu Hurayra :

" Le Messager de Dieu a dit : « Si quelqu'un d'entre vous s'imagine qu'il a commis quelques vesses pendant la prière qu'il ne quitte pas la mosquée avant d'entendre un bruit ou de sentir une odeur.» [Rapporté par Muslim, Abu Dawud et Tirmidhy]

L'objectif n'est pas d'entendre un bruit ou de sentir une odeur, mais l'objectif c'est d' être sûr qu'il a lâché quelques choses.

Ibn El-Mubarak a dit : « s'il doute au sujet du lâchement des vesses il ne doit pas refaire ses ablutions jusqu'à ce qu'il soit sûr de façon à ce qu’il puisse même jurer, par contre s'il est sûr d'avoir lâché quelque chose mais il doute de sa pureté, il doit refaire ses ablutions selon l'unanimité des musulmans.»

 

6 - L'éclat de rire pendant la prière n'annulent pas les ablutions

Rien n'est authentique à ce propos.

 

7 - Laver le mort n'annule pas les ablutions,

Car la preuve de l'annulation est faible.

 


 

II est obligatoire de faire les ablutions dans les trois cas suivants:

Le premier : Pour la prière en général qu'elle soit obligatoire ou surérogatoire ou même s'il s'agit de la prière pour le mort car Dieu a dit:

« O croyants, quand vous vous préparez à la prière, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes, frôlez vos têtes et lavez vos pieds jusqu'aux chevilles » [ Sourate 5 - Verset 6 ]

C'est-à-dire si vous voulez exécuter une prière et vous êtes en état d'impureté, lavez-vous les membres mentionnés dans le verset.

De même le Messager de Dieu a dit:

« Dieu n'accepte pas la prière sans purification, ni une aumône provenant d'un vol.» [ Rapporté par El-Jama'a à l'exception du Bukharî.]

 

Le deuxième: La tournée autour de la maison de Dieu (Tawwaf) comme l'indique le hadith de Ibn 'Abbas qui a dit que le Prophète a dit:

« Le Tawaf est une prière mais Dieu vous a autorisé de parler en l'exécutant, alors celui qui parle qu'il ne dise que du bien.» [ Rapporté par Tirmidhy, Darqutny, Hakcm qui l'a authentifié, Ibn Sakan, Ibn Khutayma ]

 

Le troisième: Pour toucher le Coran comme l'indique le hadith de Abu Bakr bin 'Amr bin al azm, d'après son père d'après son grand-père  qui a dit:

« Le Prophète a envoyé une lettre aux habitants du Yémen où il a écrit: « Le Coran ne doit être touché que par un purifié.» [ Rapporté par Nasa'y, Darqutny, Bayhaqy et al-Atham ]

Ibn 'Abdul bir a dit à propos de ce hadith: « Cette tradition est comme le hadith Mutawâtir, car les gens l'accueillent favorablement ».

Ce hadith prouve qu'il n'est pas permis de toucher le Coran sauf pour celui qui est purifié. Or le mot «purifié» est un mot commun qui désigne celui qui est purifié d'une impureté majeure et celui qui l'est d'une impureté mineure de même il désigne le croyant, et tout homme dont le corps est propre de toute souillure.

Alors pour qu'il soit particulier il lui faut une preuve sinon ce hadith ne peut pas être une preuve qui empêche l'homme en état d'impureté mineure de toucher le Coran.

Quand au verset coranique:  « Sauf les purifiés peuvent le toucher »

Selon le contexte le pronom « le » renvoie au Livre caché qui est " la Table gardée " car il est plus proche au sens du contexte qui est:  « Il est gravé sur des tables bénies dressées à une très haute altitude et d'une pureté incomparable, Gardées par des anges Glorieux et innocents ».

Selon la doctrine de Ibn 'Abbas, Ch'aby, Dahhak, Zayd ben 'Ali, ElMu'ayad billah, Dawud, Ibn Hazm et Hamed ben Abi Sulayman: il est permis à l'homme en état d'impureté mineure de toucher le Coran.

Quant à la récitation et la lecture sans le toucher elle est permise par l'unanimité.

 

 

II est recommandé et souhaitable de faire les ablutions dans les cas suivants:

1 – Lorsque l’on veut invoquer Dieu :

Comme l'indique le hadith de Muhajir bin Qunfudh lorsqu'il a dit qu'il a salué le Prophète qui faisait ses ablutions, alors il n'a rendu le salut qu'après avoir fini ses ablutions, et il lui a dit :  « rien ne m'a empêché de te rendre le salut mais j'ai détesté invoquer Dieu en état d’impureté.»

Qatada a dit: « Pour cela El-Hasan détestait réciter ou invoquer Dieu avant de se purifier.» [ Rapporté par Ahmad, Abu Dawud, Nasaâ'y et Ibn Maja ]

D'après Abu Juhaym bin Hurelh :

« En venant du côté du « Puit al-Jamal » près de Médine, le Prophète a rencontré un homme qui l'a salué, alors, il n'a pas rendu le salut et il s'est dirigé vers un mur où il s'est essuyé le visage et les mains en le touchant (Il fait le Tayamum), puis il lui a rendu le salut.» [ Rapporté par Ahmad Bukhâry, Muslim, Abu Dawud et Nasa'y ]

En effet cela est préférable mais l'invocation de Dieu est permise pour l'homme purifié, pour celui en état d'impureté mineure ou majeure, pour l'homme assis ou debout, pour l'homme qui marche ou allongé, sans que ce fait soit haïssable.

D'après 'Aïcha : " le Messager de Dieu se rappelait de Dieu à tout moment. [ Rapporté par les cinq sauf Nasa'y ]

Bukhâry a rapporté d'après 'Ali :  « Après avoir répondu à ses besoins naturels le Messager de Dieu nous récitait le Coran, et mangeait la viande avec nous. Rien ne l'empêchait de réciter le Coran que s'il était en état d'impureté.» [ Rapporté par les cinq. Tirmidhy et Ibn Sakan l'ont authentifié ]

 

2 - Avant de Dormir:

D'après Bara' bin Azeb , le Messager de Dieu a dit:

« Quand tu veux dormir, fais tes ablutions comme si c'était pour la prière, puis couche-toi sur le côté droit et dis: « O mon Dieu! Je livre mon âme à Toi, je tourne mon visage vers Toi, Je Te confie mes affaires et je me mets sous Ta protection, par amour et par crainte de Toi, aucun lieu ne peut servir comme asile ou refuge contre Toi, qu'auprès de Toi. O mon Dieu je crois au Livre que Tu as révélé à Ton Prophète que Tu as envoyé.» Et si tu meurs cette nuit-là, tu mourras sur la bonne nature humaine. Fais que ces paroles soient les derniers mots à prononcer avant de dormir.» Barra' a dit: « J'ai répété ces paroles devant le Prophète et arrivé à la formule: « Ô mon Dieu, je crois au Livre que Tu as révélé », j'ai dit : « et à ton Messager » alors il m'a dit: « Non,... et à Ton Prophète que Tu as envoyé.». [ Rapporté par Ahmad, Bukhary et Tirmidhy ]

Les ablutions sont aussi pour celui qui est en état d'impureté majeure.

Comme l'indique le hadith rapporté par Ibn 'Omar qui a dit: « O Messager de Dieu, pouvons nous dormir en étant en état d'impureté majeure ? » il a dit: « Oui, si vous faites vos ablutions.»

De même D'après 'Aïcha , si le Messager de Dieu voulait dormir en état d'impureté majeure, il lavait ses organes génitaux, et faisait ses ablutions comme pour la prière. Ce hadith est rapporté par El-Jama'a.

 

3 - Les ablutions sont recommandées pour celui qui est en état d'impureté majeure:

S'il veut manger, boire ou refaire le coït comme l'indique le hadith de 'Aïcha qui a dit:

« Quand le Prophète  était en état d'impureté majeure et voulait manger ou dormir, il faisait ses ablutions.»

De même d'après 'Ammar bin Jarir:

" Le Prophète a toléré à celui qui est en état d'impureté majeure, s'il veut, manger, boire ou dormir, de faire ses ablutions comme pour la prière. [ Rapporté par Ahmad et Tirmidhy qui l'a authentifié ]

D'après Abu Sa'id, le Prophète a dit:

« Si l'un de vous, fait le coït avec sa femme puis désire le refaire, qu'il fasse ses ablutions.» [ Rapporté par El-Jama'a à l'exception de Bukhary et par ibn Khuzayma, lbn Hibban et Hakem qui ont ajouté: «Cela donne plus de vivacité et de force pour le refaire.»]

 

4 - Elles sont recommandées avant la lotion peu importe qu'elle soit obligatoire ou volontaire:

Comme l'indique le Hadith de 'Aïcha qui a dit:

« Quand le Messager de Dieu voulait faire sa lotion pour se purifier de son état d'impureté majeure, il commençait par laver ses mains, versait par sa main droite de l’eau sur sa main gauche pour laver ses organes génitaux, puis il faisait ses ablutions comme pour la prière.» [Rapporté par El-Jama'a ]

 

5 - Elles sont recommandées pour celui qui a mangé quelque chose cuit par le feu:

Comme l'indique le hadith de lbrahim bin 'Abdullah bin Quriz qui a dit:

« J'ai croisé Abu Hurayra qui faisait ses ablutions, il m'a dit: « Sais-tu pourquoi je fais mes ablutions? C'est parce que j'ai mangé du lait asséché, car j'ai entendu le Messager de Dieu dire: « Faites vos ablutions si vous mangez quelque chose cuit par le feu.» [ Rapporté par Ahmad Musliln, Nasa'y, et Ibn Maja ]

L'ordre de faire les ablutions est considéré comme étant souhaitable à cause du hadith de 'Amr bin Umaya El-Damary qui a dit:

« J'ai vu le Prophète couper une tranche de l'épaule d'une chèvre et la manger, puis on a appelé à la prière alors il mit le couteau de côté, et pria sans refaire ses ablutions.» [ Ce hadith fait l'objet d'un accord Nawawy a dit: «nous pouvons tirer de ce hadith la permission de couper la viande par le couteau.» ]

 

6 - II est recommandé de renouveler les ablutions pour chaque prière:

D'après Baryda le Prophète faisait ses ablutions pour chaque prière. Or le jour de la conquête de la Mecque, il a fait ses ablutions, en effleurant sur ses chaussons et a fait toutes ses prières par ces mêmes ablutions. Alors 'Omar lui a dit: « O Messager de Dieu, tu as fait quelque chose que tu n'avais pas l'habitude de faire avant. » Il lui a répondu: « Je l'ai fait exprès ô 'Omar ». [ Rapporté par Ahrnad, Muslim et d'autres ]

De même d'après Ibn 'Amr bin 'Amer al-Ansary , Anas bin Malek a dit: « Le Messager de Dieu faisait ses ablutions pour chaque prière». Il a dit: « Et vous comment vous faites ? », ils ont répondu: nous faisons plusieurs prières par les mêmes ablutions si nous n'avons pas annulé nos ablutions par quelque chose.» [ Rapporté par Ahmad et Bukharî ]

De son côté Abu Hurayra a rapporté que le Messager de Dieu  a dit:  « Si je ne craignais que cela ne cause de la peine à ma communauté, je leur aurais ordonné de faire les ablutions et d'utiliser le cure-dents pour chaque prière.» [ Rapporté par Ahmad selon une bonne chaîne de trasmission ]

Enfin, on a rapporté D'après lbn 'Omar que le Messager de Dieu a dit:  « Celui qui fait ses ablutions même s'il est encore pur, aura par ce fait dix bonnes actions.» [ Rapporté par Abu Dawud, Tirmidhy et Ibn Maja ]

 


 

Le propos licite est permis pendant l'accomplissement des ablutions. Car rien n'est rapporté d'après le Prophète et qui prouve que cela est interdit.
 

L'invocation pendant le lavage des organes est invalide et n'a pas d'origine. Il faut se contenter des invocations mentionnées parmi les traditions prophétiques concernant les ablutions.
 

Si celui qui est entrain de faire ses ablutions doute dans le nombre de lavage, il considère le nombre sûr et continue ses ablutions. Le nombre sûr est le plus petit.
 

La présence d'un obstacle comme la cire sur n'importe quel membre que l'on doit laver, rend les ablutions invalides. Mais la couleur comme la teinture du Henné, n'a aucun effet négatif sur la validité des ablutions. Car elle n'empêche pas le contact entre l'eau et la peau.
 

La femme qui a des fuites de sang, et celui qui souffre d'énurésie, de lâchement involontaire de vesses, ou d'autres excuses valables, doit faire ses ablutions pour chaque prière, si son excuse est chronique ou si elle ne peut pas l'empêcher. Leur prière est considérée valable malgré ces excuses.
 

II est permis d'être aidé par un autre pour faire ses ablutions.
 

Il est permis à celui qui fait ses ablution de sécher ses membres par une serviette ou une autre étoffe en hiver ou en été.

 
 

  

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre