Le premier type d'eau : L'eau en général

      Elle est considérée comme pure c'est-à-dire qu'elle est pure en elle-même et purifiante (elle purifie ce qu'elle touche), elle regroupe les genres suivants :

 

1 - L'eau de pluie, de neige, de grêle

car Allah a dit :

{ Et c'est Lui qui envoya les vents comme une annonce précédant Sa miséricorde. Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante } [ Sourate 25 - Verset 48 ]

  Il dit également :

{ Et, il fait tomber du ciel une eau pure } [ Sourate 50 - Verset 9 ]

De même Abu Hourayra (qu'Allah l'agrée) a rapporté que le Messager d'Allah(que la bénédiction et la paix d'Allah soient sur lui ) gardait le silence (pour une courte durée) entre le premier Takbir et la récitation du coran. Je lui ai demandé pourquoi cette pause, il m'a dit : " J'invoque Allah par ces mots : " O Mon Dieu, éloigne entre moi et mes péchés comme Tu as éloigné entre l'Est et l'Ouest, O Mon Dieu purifie-moi de mes péchés comme on nettoie le linge blanc de la saleté, Ô Mon Dieu, lave-moi de mes péchés avec de l'eau, de la neige et de la grêle " [ Rapporté par El Jama'a sauf Tirmidhy.]

 

2. L'eau de mer

D'après un hadith rapporté par Abu Hourayra : " Un homme demanda au messager d'Allah

Ô Messager d'Allah, chaque fois que nous nous embarquons nous emportons un peu de d'eau. Si nous l'utilisons pour faire les ablutions nous serons menacer par la soif, pouvons-nous nous servir de l'eau de mer pour nos ablutions ? . Le Prophètelui a répondu : Son eau est purifiante et ses animaux morts sont licites [à manger].
[ Les cinq ont rapporté ce hadith. Tirmidhy a dit : " Ce hadith est bon et authentique, J'ai interrogé Muhammad ibn Ismaïl El-Bukhary à ce propos il a dit " c'est un hadith authentique ".]

 

3. L'eau de la source Zam-Zam

D'après le hadith rapporté par 'Ali  selon lequel : " Le messager d'Allah demanda un sceau plein d'eau de Zam-Zam. Il utilisa cette eau pour boire et faire ses ablutions". [ Ce hadith est rapporté par Ahmad ]

 

4. L'eau changeante par stagnation en raison de son lieu d'existence ou de son contact avec des matières qui lui sont souvent attachées telles que la mousse ou les feuilles d'arbres.

Les Ulémas se sont mis d'accord sur le fait que ce genre appartient à la catégorie de l'eau en général.
Le principe de base, à ce sujet, revient à considérer comme purifiante, toute eau qui n'est pas particularisée par une qualité spéciale. Allah
a dit :  { Et si vous manquiez d'eau, faites vos ablutions à sec (tayammum) } [ Sourate 4 - Verset 43 ]

 

Le deuxième type d'eau : L'eau déjà utilisée

  

Il s'agit de l'eau récupérée à la suite des ablutions ou d'une lotion. Elle a le même statut que la catégorie vue précedemment, à savoir, "l'eau en général", et ceci, compte tenu de son origine purifiante étant donné qu'aucune preuve n'est présentée pour lui omettre sa qualité purifiante. Cet avis est renforcé par le hadith de Rubaye' bent M'uawadh décrivant les ablutions du messager d'Allah. Elle rapporta :
" Puis il essuya sa tête avec le peu d'eau restant dans ses mains lors de ses ablutions ". [ Ahmad et Abu Dawud ont rapporté ce hadith.]
 Selon la version de Abu Dawud : " Le messager d'Allahlors de ses ablutions a essuyé sa tête avec le peu d'eau restant dans ses mains".

 

D'après Abu Hourayra: " Il a rencontra le messager d'Allah dans une rue de Médine alors qu'il était en état d'impureté, si bien qu'il s'absenta pour faire sa lotion. Lorsqu'il retourna à lui, le Messager d'Allah lui demanda : " Où étais-tu Abu Hourayra? ". Cer dernier répondit : " J'étais en état d'impureté et j'avais honte de causer avec vous tant que je ne m'étais pas purifié. " Le Messager d'Allahlui dit : " Gloire à Allah, Le croyant ne souille pas ". [ Ce hadith est rapporté par El Jama'a.]

Il ressort de ce hadith qu' à partir du moment où le croyant ne souille pas, il n'y a pas lieu de considérer que l'eau perde sa qualité purifiante lorsqu'elle le touche dans la mesure où il s'agit d'un contact entre deux matières pures qui n'a aucun effet négatif.

Ibn el Mundhir a dit : " on a rapporté d'après 'Ali, Ibn 'Omar, Abu Umama, 'Ata', Hasan, Makhul et Nakh'y   qu'ils ont dit à propos de celui qui oublie d'essuyer sa tête et trouve quelques gouttes d'eau, restées dans sa barbe, alors cette eau lui suffit pour s'en essuyer la tête ". Puis il a ajouté : " Cela prouve qu'ils considèrent l'eau déjà utilisée comme étant toujours purifiante ".

En effet c'est mon avis personnel, et il est adopté selon une certaine version par la doctrine de Malick et celle de Chafi'y. Ibn Hazm a dit que c'est la doctrine de Sufyan el-thawry, de abu thawr et de tous les Zahirites.

 

Troisième type d'eau : L'eau mélangée à une matière pure

Comme le savon, le safran, la farine et toute autre chose souvent détachée d'elle.

     Le statut de cette eau : Elle est purifiante tant qu'elle garde sa qualité "d'eau en général" ; néanmoins, si elle est privée de cette qualité de sorte qu'on ne puisse plus la considérer comme telle, elle reste pure en elle-même mais devient non purifiante. Um 'Atiyah a dit: " Le messager d'Allah entra chez nous, lorsque sa fille Zaynab - Qu'Allah soit satisfait d'elle - mourut. Il dit : " Lotionnez-la à trois reprises, voire cinq ou plus que ça, si vous le jugez utile, avec de l'eau et du lotus, puis mettez lors de la dernière lotion du camphre ou même une petite quantité de camphre. Lorsque vous terminerez, dites le moi ". Lorsque nous eument terminé, nous lui fîmes savoir. Il nous donna alors son izar en disant " Couvrez-en son corps ". [ Ce hadith est rapporté par la plupart des ulémas.]

On sait bien que le mort ne peut être lotionné qu'avec ce qui est valable comme purifiant pour le vivant. [ D'après un autre hadith transcrit par Ahmad, Nasa'y e Ibn Khuzayma, Um Hani a dit :

" Le Prophètes'est lotionné avec Maymuna en puisant de la même bassine, c'était une grande écuelle où étaient collés quelques restes de pâte. "

Dans les deux hadiths : l'eau est mélangée à d'autres matières; toutefois, elle ne perd pas sa qualité "d'eau générale" pour autant.

 

Quatrième type : L'eau touchée par une souillure

Il y a deux cas :

1. Si la souillure a pour effet de changer le goût, la couleur ou l'odeur de l'eau, il n'est alors pas permis de se purifier avec cette eau selon l'unaniimité. On a rapporté cela d'après Ibn El-Mundhir et Ibn El-Mulaqin.


2. Si l'eau conserve sa qualité générale, à savoir qu'aucune de ses trois qualités n'ait été altérée, dans ce cas, elle est à la fois pure et purifiante peu importe sa quantité (petite ou grande).

On en donne pour preuve le hadith rapporté par Abu Hourayraqui dit :

" Un bédouin urina un jour dans un endroit de la mosquée. Comme les gens le réprimandèrent, le Prophètedit " Laissez-le et versez sur son urine - c'est-à-dire à l'endroit souillé - un sceau plein d'eau, vous êtes envoyés pour faciliter les choses et non pas pour les compliquer ". [ Ce hadith est rapporté par la plupart des Ulémas à l'exception de Mouslim.]

Mentionnons également le hadith de abu Sa'id el khudry d'après lui

" On a dit : O Messager d'Allah, pouvons-nous nous servir pour faire les ablutions de l'eau du puits -nommé- Buda'a ? ". Le Messager d'Allahrépondit " L'eau est purifiante et rien ne la souille. " [ Ce hadith est rapporté par Ahmad, Chafi'y, Abu Dawud, Nasa'y et Tirmidhy qui l'a considéré comme bon.]

Ahmad a dit : " Le hadith du puits de Buda'a est authentique, Yahya Ben Ma'in et Abu Muhammad ben Hazm l'ont authentifié. C'est aussi l'avis de Ibn 'Abbas, Abu Hourayra, Hasan el Basry, Ibn Musayyib, Ikrima, Ibn Abu Layla, Thawry, Dawud le Zahirite, Nakh'y, Malick et d'autres . Ghazay a dit " J'aurais beaucoup souhaité que la doctrine de Chafi'y au sujet du statut de l'eau soit identique a celle de Malik. "

Quant au hadith de `Abdullah Ibn `Omar : Le Prophètea dit :

" Si la quantité de l'eau dépasse le contenu de deux jarres, elle ne porte pas de souillure. " [ Ce hadith est rapporté par les cinq, il y a une perturbation dans son énonciation et sa chaîne de transmission. Ibn Abdel-Bur a dit dans son livre " El Tahmid " : " Ce que Chafi'y a dit à ce propos est faible et incertain. "]

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre