La lotion c’est le lavage de tout le corps par l’eau. Elle est légale comme l’indique le verset coranique  :

" Si vous êtes en état d'impureté, purifiez-vous " [ Sourate 5 - Verset 6 ]

De même Dieu a dit  :

« Ils vous interrogent sur les menstrues. Réponds-leur : Elles ont un danger de maladie pour l’homme, éloignez-vous de vos femmes pendant cette période et ne les approchez que lorsqu’elles deviennent pures. Une fois, en état de pureté, disposez d’elles suivant les prescriptions de Dieu . Dieu, aime les gens qui se repentent, Il aime les gens qui cherchent la pureté. » [ Sourate 2 - Verset 222 ]

 

Les obligations de la lotion

La lotion est obligatoire dans 5 cas  :

  • Le premier : L’éjaculation du sperme par désir, pendant le sommeil comme dans l’éveil chez l’homme ou la femme. C’est l’avis de la plupart des ulémas , comme l’indique le hadith de Abi Sa’id qui a dit  :

« Le messager de Dieu a dit : l’eau est pour l’eau ( c' est à dire le sperme) [ Rapporté par Muslim ]

De même d’après Umm Salama , Umm Salim a dit :

« O Messager de Dieu , est-ce que la femme doit se laver si elle voit des rêves érotiques » Il lui a dit « Oui si elle voit le liquide » [ Rapporté par Bukhary et Muslim et d’autres ].

On va citer plusieurs cas qui se passent souvent pour leur nécessité et leur utilité:

A - Si le sperme s'éjacule sans désir à cause d'une maladie ou du froid

Dans ce cas la lotion n'est pas obligatoire: Ali a rapporté que Le messager de Dieu a dit:

« Si le sperme s'éjacule avec abondance, lotionne-toi.» [ Rapporté par Abu Daoud ].

Mujahid a dit:

« Pendant que nous étions - nous les adeptes de Ibn’Abbas - à la mosquée dans un cercle d'étude (Tawus, Saïd bin Jubayr, Ikrima et Ibn ‘Abbas étaient entrain de prier ), un homme est venu nous dire : « Y -a-t-il quelqu'un qui peut rendre une consultation juridique?». Nous lui avons dit : « Pose ta question » Il a dit : « Chaque fois que j’urine, il en sort un liquide abondant ». Nous avons dit : « Est-ce le liquide fécondant (le sperme) ? » Il a dit : « Oui ». « Tu dois te laver ». lui dit-on. Alors l'homme sortit de la mosquée en disant: « Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournerons ».

Arrivé à ce point Ibn’Abbas s'est empressé pour finir sa prière. Une fois fini, il a demandé à Ikrima de lui ramener cet homme. Lorsqu'il est retourné Ibn ‘Abbas nous a dit: « Est-ce que votre consultation rendue à cet homme, s'appuie sur le Livre de Dieu ? » Nous avons dit : « Non ». Il a dit: « Etait-elle alors rapportée d'après Le messager de Dieu ? » Nous avons dit : « Non ». Il a dit : « Est-ce d'après les compagnons du Messager de Dieu ? » Nous avons dit : « non ». Alors il a dit : « Sur quoi était-elle appuyée »? Nous avons répondu : « Sur notre avis ».

Il a dit: « C'est pour cela que le messager de Dieu a dit : « Un seul Docteur de la loi est plus redoutable pour Satan que mille adorateurs ».

L'homme s'est approché alors de Ibn’Abbas qui lui a demandé: « En émettant ce liquide, as-tu un désir sexuel dans ton organe génital ? ». L'homme a répondu : « Non ». Il lui a demandé : « Est-ce qu'un engourdissement envahit ton corps ? ». L'homme a répondu encore que non. Enfin Ibn Abbas lui a dit : « Ce n'est qu'a cause d'un refroidissement, et il te suffit de faire tes ablutions pour te purifier ».

 

B- Lorsqu’un individu voit un rêve érotique mais ne trouve pas du sperme (sur son corps ou ses vêtements) il ne doit pas se lotionner.

Ibn Mundhir a dit : « Tous les Oulémas qui étaient mes professeurs sont d’accord sur ce fait ». De même, d’après le hadith de Um Salim déjà cité : « Est-ce que la femme doit se lotionner si elle voit un rêve érotique ? » Le Prophète  a répondu : « Oui si elle voit l’eau ». Cela indique qu’elle ne doit pas se lotionner si elle ne voit pas l’eau, mais si ce liquide s’éjacule après l’éveil, elle doit se lotionner.

 

C- Si l’individu se réveille et découvre que ses vêtements sont mouillés et ne se rappelle pas s’il a eu un rêve érotique, dans ce cas s’il est sûr que c’est du sperme, il doit se lotionner, car il semble qu’il a éjaculé à cause d’un rêve érotique qu’il a oublié, mais s’il doute de la nature du liquide, il doit se lotionner par prudence. Mujahid et Qatada ont dit : « Il ne doit pas se lotionner, tant qu’il n’est pas sûr de la nature du liquide, car l’état de pureté est certain et ne s’annule pas par le doute. »

D- Lorsqu’il sent le déplacement du sperme au moment du désir, mais retient sa verge et l’empêche de sortir alors il ne doit pas se lotionner, car on a déjà cité que le Prophète   fait dépendre la lotion au fait de voir le liquide, alors la lotion n’est pas obligatoire mais une fois qu’il marche et que le liquide s’éjacule, il doit se lotionner.

E- S’il trouve son vêtement taché par du sperme et ne sait pas depuis quand il se trouve ici, il doit refaire les prières exécutées depuis son dernier sommeil sauf s’il découvre que cela était arrivé avant, alors il doit refaire ses prières à partir du sommeil au cours duquel il pense qu’il avait eu un rêve érotique.

  • Le deuxième : Lorsqu’il y a eu contact entre les deux organes sexuels. C’est-à-dire : lorsque la verge disparaît dans le vagin, même s’il n’y a pas éjaculation car Dieu a dit : « Si vous êtes en état d’impureté majeure, purifiez-vous ».

 

Chafi’y a dit : « Selon la langue arabe le mot « Janaba » (état d’impureté majeure) signifie réellement le coït même s’il n’y a pas eu éjaculation, si on dit untel a commis le Janaba avec une femme, cela veut dire : il a fait le coït même s’il n’a pas éjaculé. Personne ne dit que la fornication qui nécessite la flagellation n’est que l’action du coït même s’il n’y a pas éjaculation, comme l’indique le hadith de Abu Hureyra qui a dit :

« Si l’homme se place entre les mains et les jambes d’une femme et qu’il y ait pénétration alors la lotion est obligatoire ». [ Rapporté par Ahmad et Muslim ]

De même d’après Sa’id bin Musayib , Abu Musa-El-Ach’ary a dit à Aïcha :

« Je voudrais vous poser une question mais j’ai honte de le faire » Elle lui a dit « Pose ta question, et n’aie pas honte, car je suis ta mère ». Alors il l’a interrogé à propos de l’homme qui fait le coït avec sa femme et n’éjacule pas, alors elle lui a répondu : « Le Prophète  a dit : Si la verge pénètre dans le vagin, la lotion est obligatoire ». [ Rapporté par Ahmad et Malek selon des versions différentes ]

En effet, il faut qu’il y ait pénétration effective car le simple contact sans pénétration ne nécessite pas la lotion pour les deux époux selon l’unanimité des Ulémas.

 

  • Le troisième : La disparition des menstrues et des lochies

Dieu a dit :

" Eloignez-vous de vos femmes pendant cette période et n’en approchez que lorsqu’elles sont devenue pures. " [ Sourate 2 - Verset 222 ]

De même, Le messager de Dieu a dit à Fatima bint Abi Habich :

« Abstiens toi de la prière pendant les jours de ta menstruation puis lotionne toi et fais tes prières. Ce hadith fait l’objet d’un accord.

En effet, même cela est mentionné seulement parmi les hadiths de la menstruation, on peut l’appliquer aussi sur les lochies selon l’analogie entre les deux, comme a établi l’unanimité des compagnons.

En outre, si la femme accouche et ne voit pas du sang, certains ont dit qu’elle doit se lotionner, d’autres non, aucun texte n’est rapporté à ce propos.

 

  • Le quatrième : La mort

Il est obligatoire de lotionner le Musulman lorsqu'il meurt comme a établi l'unanimité. Quant aux détails, on va les citer dans un chapitre spécial.

 

  • Le cinquième: Lorsqu'un mécréant embrasse l'Islam

Lorsqu'un mécréant embrasse l'Islam, il doit se lotionner comme l'indique le hadith de Abu Hurayra qui a dit :

" Lorsqu’on a capturé Thumama EI-Hanafi, le Prophète allait le voir et lui dit : « Qu'est-ce que tu as de nouveau Thumama ? » Celui-ci répondit: « Si tu tues, tu tues un homme dont le sang est réclamé, si tu octroies une faveur, tu l'octroies à un reconnaissant, et si tu veux de l’argent, nous te donnerons ce que tu voudras.»  Or les compagnons du Messager de Dieu qui aimaient l'achat des prisonniers, disaient : « Est-ce que nous aurons du bien si nous tuons cet homme ? »

Un jour, Le messager de Dieu alla le voir et le conseilla, enfin il embrassa l' Islam. Le messager de Dieu le détacha et l'envoya au Jardin de Abi Talha pour se lotionner. Thumama , se lotionna et fit deux rak’as alors le Prophète   dit :
« L' Islam de votre frère est bon.»
[ Rapporté par Ahmad, son origine est chez les deux cheikhs ]

 

Ce qui est interdit à celui qui est en état d'impureté majeur

 Il est interdit à celui qui est en état d'impureté majeur de faire ce qui suit:

  • 1- La prière.
  • 2- Tourner autour de la Ka’ba (Tawaf)

Les preuves concernant cette question ont été détaillées dans le chapitre des ablutions obligatoires.

  • 3 - Toucher ou porter le Coran:

Les imams et les Ulémas se sont tous mis d'accord sur la validité de cette interdiction et aucun compagnon ne l'a niée.

Cependant, Dawud et Ibn Hazm ont permis à celui qui est en état d'impureté majeure de toucher et de porter le coran et ils ne voyaient aucun mal à cela en s'appuyant sur ce qui est rapporté dans les deux sahihs à propos de la lettre envoyée par Le messager de Dieu à Héraclius, et qui contient le verset Coranique suivant :

" Dis : « O gens d’Ecriture, adhérez à une formule qui nous soit unique aux uns et aux autres, à savoir, nous n’adorons que Dieu , nous ne l’associerons à savoir, nous ne prendrons point les uns les autres pour maîtres en dehors de Dieu ». S’ils s’y refusent, dites leurs : « Prenez témoignage que quant à nous, nous nous soumettons. »

Ibn Hazm a dit : « Le messager de Dieu (sur Lui la bénédiction et la paix de Dieu ) a envoyé cette lettre qui contient ce verset, aux chrétiens et il était sûr qu’ils allaient la toucher ».

La majorité des Ulémas ont répondu à cette argumentation en disant que rien ne les empêchent de toucher cette lettre même si elle contient un verset coranique car elle ressemble aux lettres, aux livres d’interprétation du Coran, et aux livres des sciences juridiques etc…Ces genres d’écritures ne peuvent pas être appeler « un Coran » alors
l’interdiction de les toucher n’est pas établie.

 

  • 4- La lecture du Coran

Chez la majorité des Ulémas, il est interdit à celui qui est en état de d’impureté majeure de lire le Coran comme
l’indique le hadith de Ali qui a dit :

« Rien n’a empêché Le messager de Dieu de lire le Coran, que l’état d’impureté majeur (El Janaba). [ Authentifié par Tirmidhy ]

De même, d’après Ali :

« J’ai vu Le messager de Dieu faire ses ablutions, puis réciter le Coran et dire : « Cela est pour celui qui n’est pas en état d’impureté majeur, ce dernier ne peut pas le faire, il ne peut lire même un seul verset. ». [ Rapporté par Ahmad et Abu Ya’la ]

Bukhary, Tabarany, Daoud et Ibn Hazem ont dit qu’il est permis à celui qui est en état d’impureté majeure de réciter le Coran.

Selon Bukhary, Ibrahim dit : « Rien ne peut empêcher la femme qui a ses menstrues de réciter un verset. » De même, Ibn’Abbas n’a pas vu du mal si celui qui est en état d’impureté majeure récite le Coran.

En plus, le Prophète invoquait et se rappelait de Dieu à tout moment. El Hafez a dit en commentant ceci : « Aucun hadith authentique n’est transcrit par Bukhary au sujet de l’interdiction pour celui qui est en état d’impureté et la femme qui a ses menstrues, de réciter le Coran même si l'ensemble de ces hadiths sert comme preuve chez d'autres, mais la plupart d'entre eux peuvent être interprétés ».

 

  • 5 - Demeurer à la mosquée

Il est interdit à celui qui est en état d'impureté majeur de rester longtemps dans la mosquée. Comme l'indique le Hadith de Aïcha qui a dit :

« Un jour Le messager de Dieu a remarqué que l'entrée des maisons de ses compagnons donnait sur la cour de la mosquée, alors il leur dit: « Détournez ces entrées de la mosquée.» Et, il entra chez lui, mais les gens n'ont rien fait, espérant qu'une tolérance, soit révélée à ce propos. Quand il est sorti, il leur dit: « Détournez les entrées de ces maisons de la mosquée, car j'interdis la mosquée à la femme qui a ses menstrues et à celui qui est en état d'impureté majeure.» [ Rapporté par Abu Daoud ].

De même d'après Umm Salama :

Le messager de Dieu est entré dans la cour de la mosquée, et a appelé à haute voix: « La mosquée est interdite à la femme qui a ses menstrues et à celui qui est en état d’impureté majeure. » [ Rapporté par Ibn Maja et Tabarany ]

Ces deux hadiths prouvent qu’il est interdit à la femme qui a ses menstrues et à celui qui est en état d’impureté majeure de rester à la mosquée et d’y demeurer, mais il est permis pour eux de la traverser comme l’indique le verset suivant :

« Ô les croyants ! N’approchez pas la prière alors que vous êtes ivres, jusqu’à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi lorsque vous êtes en état d’impureté majeure, à moins que vous ne soyez en voyage, jusqu’à ce que vous ayez pris un bain rituel [ Sourate 4 – Verset 43 ].

D’après Yazid bin Habib:

" Des hommes des Ansars avaient les portes de leurs maisons qui donnaient sur la cour de la mosquée.

Lorsqu’ils étaient en état d’impureté, et ne trouvaient pas l’eau chez eux, ils ne pouvaient en trouver qu’en traversant la mosquée, alors Dieu a révélé : « à moins que vous ne soyez en voyage » [ Rapporté par Ibn Jarir, Chawkany a dit : « Ce hadith confirme clairement l’idée précédente selon une preuve qui ne comporte aucun doute. » ]

De même, d’après Aicha :

" le Messager de Dieu m’a demandé une fois : « Apporte moi la petite natte de la mosquée. » « J’ai mes menstrues » lui répondis-je « Ce n’est pas toi qui les a faites » répliqua-t-il. [ Rapporté par El Jama’a sauf Bukhary ]

Enfin Maymuna a dit :

« Le Messager de Dieu entrait chez l'une de nous mettait sa tête dans son giron et récitait le Coran alors qu'elle avait ses menstrues. Ensuite elle prenait sa natte et la remettait dans la mosquée, bien qu'elle ait aussi ses menstrues.» [ Rapporté par Ahmad et Nasa’y , hadith qui est soutenu par plusieurs traditions ].

 

Les cas où la lotion est recommandée

C'est-à-dire, les cas pour lesquels celui qui se lotionne sera loué et rétribué, mais s'il l'abandonne aucun reproche ni châtiment ne le touche, ces cas sont au nombre de six  :

  • 1 - La lotion pour le jour de vendredi

Puisque le vendredi est un jour de réunion pour l'adoration et la prière, le législateur a ordonné et recommandé de se lotionner ce jour-ci, pour que les musulmans se trouvent, dans le meilleur état de propreté et de purification. D'après Abu Saïd , le Prophète   a dit:

« La lotion du vendredi est obligatoire à tout musulman pubère ainsi que le parfum dans la mesure du possible.» [ Rapporté par Bukhary et Muslim ].

 

L'obligation ici signifie la préférence comme l'indique le hadith rapporté par Bukhary d'après Ibn ‘Omar qui a dit:

« Pendant que Omar bin Khattab se dressait sur sa chaire pour le sermon du vendredi, un homme est entré à la mosquée – C’était Uthman l’un des premiers émigrants parmi les compagnons du Prophète  – Omar lui dit: « Sais-tu quel heure il est ? » Uthman répondit: « J' étais très occupé, à l'instant où je suis entré chez moi j'ai entendu l'appel à la prière, j'ai fait alors mes ablutions seulement.» Omar lui dit alors: « Tu t'es contenté de cela, et tu savais que le messager de Dieu avait ordonné de se lotionner ? ».

Chafi’y a dit à ce propos : « Comme Uthman n'a pas abandonné la prière pour aller se lotionner et Omar ne lui a pas ordonné de retourner pour le faire, cela prouve qu'ils savaient tous les deux que la lotion est un objet de choix.» Et ce qui prouve la recommandation :

D'après Abu Hurayra le Prophète a dit:

« Celui qui fait ses ablutions à la perfection, puis se rend à la prière du vendredi, se tait pour bien entendre et comprendre le sermon, Dieu lui pardonnera ses fautes commises entre ce vendredi et vendredi prochain et trois jours de plus.» [ Rapporté par Muslim ]

Qurtubi a écrit dans son commentaire étudiant la preuve déduisant de ce hadith: « mentionner les ablutions et ce qui les suit et leur accorder la rétribution nécessaire de la validité prouve que les ablutions sont suffisantes.»

Hafez bin Hajar a dit dans son livre « Talkhis »: « Ce hadith est l'une des preuves les plus fortes pour déduire qu'il n'est pas obligatoire de se lotionner pour la prière du vendredi.»

On a dit que la lotion est recommandée dans le cas où son abandon n'entraîne pas du mal, mais s'il cause de la gêne aux gens comme la sueur, la mauvaise odeur ou toute autre chose semblable, la lotion devient obligatoire et il est illicite de l'abandonner.

Certains Ulémas trouvent que la lotion pour la prière du vendredi est obligatoire, même si son abandon n'occasionne pas de gêne, en s'appuyant sur le hadith de Abu Hurayra qui a dit que le Prophète   a dit :

« Tout musulman doit se laver une fois tous les sept jours et qu'il lave bien sa tête et son corps.» [ Rapporté par Muslim et Bukhary ]

Ils ont considéré le sens apparent de ces hadiths et refusé tout ce qui s'y oppose. Quant au moment de la lotion, il s'étend de l'aube jusqu'à l'heure de la prière du vendredi, mais il est préférable qu'elle soit faite juste avant d'aller à la prière, et si sa pureté s'annule avant le temps de la prière, il lui suffit de faire ses ablutions. Athram a dit : « J'ai entendu un homme interroger Ahmad sur celui qui s'est lotionné et son état de pureté s'annule (avant la prière), Est-ce qu’il lui suffit de faire ses ablutions ?» Il a répondu: «Oui, et je n'ai pas entendu, à ce sujet, meilleur que le hadith de Abi Abza.».

Ahmad fait allusion à ce qu'avait rapporté Ibn Abi chayba selon une chaîne de transmission authentique d'après Abdurrahman bin Abza, son père qui a accompagné le Prophète  . Ce hadith mentionne que ce dernier se lotionnait pour la prière du vendredi, une fois son état de pureté était annulé, il faisait ses ablutions et ne répétait pas la lotion.

La période de la lotion se termine par la prière. Celui qui se lotionne après la prière, sa lotion n'est pas celle du vendredi, et il ne pratique pas ainsi l'ordre recommandé, comme l'indique le hadith de Ibn Omar qui a dit que  le Prophète a dit :

« Quand l'un d'entre vous se prépare pour aller à la prière du vendredi qu'il se lotionne.» [ Ibn Abdelbir a rapporté l'unanimité à ce sujet ]

 

  • 2 - La lotion pour les deux fêtes:

Les Ulémas ont préféré la lotion pour les deux fêtes mais, on n'a pas rapporté à ce propos un hadith authentique. L'auteur du Livre « EI-Badr, El-Munir » a dit : « les hadiths qui mentionnent la lotion pour les deux fêtes sont faibles, certaines traditions portantes sur ce sujet, rapportées d'après les compagnons, sont bonnes.»

 

  • 3 - La lotion de celui qui a lotionné un mort

Selon certains groupes des Ulémas, il est recommandé pour celui qui a lotionné un mort de se lotionner à son tour comme l'indique Abu Hurayra qui a dit que le Prophète  a dit :

« Celui qui lave un décédé doit se lotionner et celui qui le porte doit refaire ses ablutions.» [ Rapporté par Ahmad, les auteurs des «Sunanes» et d'autres... ]

Certains Ulémas ont refusé la validité de ce hadith. Ali bin Madiny, Ahmad, Ibn Mundhir, Rafi’y et d'autres ont dit : « les Savants du hadith n'ont authentifié aucun hadith dans ce chapitre. » Mais EI-Hafez bin Hajar a dit à propos de ce hadith : « Tirmidhy l'a considéré comme bon. Ibn Hibban l’a authentifié.

 L’ordre ici a le sens de la recommandation comme l’indique le hadith rapporté d’après Omar qui a dit :

« Nous lavions le décédé. Quelques uns se lotionnaient à leur tour et d’autres non. » [ El Khatib a rapporté ce hadith selon une chaîne authentique ]

" Lorsque Asma bint Umays lavait son mari Abu Bakr Essidiq à sa mort, elle est sorti interroger les émigrants présents en disant : « Il fait très froid ce jour-ci, et je jeûne, dois-je me lotionner ? » Ils lui ont répondu non." [ Rapporté par Malek ].

 

  • 4- Se lotionner pour l’Irham (acte de pélérinage)

La lotion est recommandée pour celui qui veut se mettre en Irham pour un pélérinage ou une visite pieuse. Cela, selon la majorité des Ulémas : comme l’indique le hadith de Zayd bin Thabet qui a dit qu’il a vu :

le messager de Dieu se lotionner avant de commencer le « Ihlal » (c’est le fait de dire pendant le pèlerinage : « me voici mon Dieu ») [ Rapporté par Darqutny, Bayhaqy et Tirmidhy qui l’a considéré comme bon. El Uqayly l’a affaibli ]

 

  • 5- La lotion pour entrer à la Mecque

Il est recommandé pour celui qui veut entrer à la Mecque de se lotionner à cause du Hadith de Ibn Omar qui a dit que :

" il ne rentrait à la Mecque, chaque fois qu’il veut la visiter, qu’après avoir passé une nuit à Dhituwa puis il entrait en plein jour. Cependant, il mentionne que le Prophète faisait la même chose.
[ Rapporté par Bukhary et Muslim ]

Ibn Mundir a dit : La lotion pour entrer à la Mecque est préférable chez tous les Ulémas, mais ne pas faire ne nécessite aucune expiation. Certains ont dit : les ablutions sont suffisantes.

 

  • 6- La lotion pour le jour de l’installation sur le Mont Arafat

Il est recommandé à celui qui veut s’installer à Arafat lors du pèlerinage de se lotionner, d’après Nafe’ qui a dit :

« Abdullah bin Omar faisait sa lotion pour son irham, pour entrer à la Mecque et pour s’installer le soir à Arafat ». [ Rapporté par Malek ]

 

Les principes obligatoires de la lotion

La lotion effective légalisée n’est établie qu’avec deux choses  :

1- l’intention

C’est l’acte qui distingue l’adoration de toute autre habitude, elle est un acte du coeur qui n’a rien avec la langue. Quant à beaucoup de gens qui ont eu l’habitude de la prononcer à haute voix, ils font une innovation illicite, il faut
l' abandonner et s’en détourner. On a déjà détaillé la réalité de l’intention dans le chapitre des ablutions.

 

2- La lotion de tous les membres  :

Dieu a dit  :  « Et si vous étiez en état d’impureté majeur, purifiez-vous »

C’est-à-dire : Lotionnez-vous

De même Il a dit : « Ils t’interrogent sur les menstrues. Réponds leur, elles sont un danger de maladie. Eloignez-vous de vos femmes pendant cette période, et n’en approchez que lorsqu’elles sont devenues pures."

C’est-à-dire : lorsqu’elles se lotionnent, la preuve qui indique que le sens de la purification veut dire la lotion, est claire dans le verset coranique suivant  :

« O Croyants, ne priez pas lorsque vous êtes ivres, pour comprendre ce que vous dites, ni si vous êtes en état d’impureté majeur, sauf ceux qui font route. Lotionnez-vous. »

 La réalité de la lotion est le lavage de tous les membres.

 

Les traditions prophétiques concernant la lotion

Il est préférable pour celui qui fait sa lotion d’observer les traditions prophétiques par l’ordre suivant :

  • 1- se laver les mains 3 fois
  • 2- se laver les organes génitaux
  • 3- faire ses ablutions complètes comme pour la prière

Il peut retarder le lavage de ses pieds jusqu’à la fin de la lotion s’il se lave dans une bassine ou autre objet semblable.

  • 4- se verser de l’eau sur la tête 3 fois en passant les doigts dans les cheveux pour que l’eau pénètre jusqu’aux racines
  • 5- Puis verser de l’eau sur tout le corps, commençant par le côté droit puis gauche et bien observer le nettoyage des aisselles, de l’intérieur des oreilles, du nombril, des orteils et toutes les parties qu’il peut toucher pour les frotter.

L’origine de ses actes est dans le hadith de Aicha qui a dit :

« Lorsque le Messager de Dieu faisait la lotion pour se purifier d’impureté majeure, il commençait par laver ses mains puis versait par la main droite de l’eau sur la main gauche pour laver son pénis, puis il faisait ses ablutions comme pour la prière. Ensuite il passait ses doigts mouillés dans ses cheveux jusqu’aux racines. Quand il s’assurait que l’eau ait touché son cuir chevelu, il versait de l’eau sur sa tête à 3 reprises puis versait de l’eau sur tout son corps. » [ Rapporté par Muslim et Bukhary ]

Ils ont également rapporté un autre hadith d’après Aicha :

« Lorsque Le messager de Dieu faisait la lotion pour se purifier de l’état d’impureté majeure, il demandait de l’eau, la prenait par sa main et commençait à la verser sur le côté droit de sa tête puis sur le côté gauche. Ensuite il prenait de l’eau dans ses deux mains et la versait sur la tête toute entière.

De son côté, Maymouna a dit :

« J’ai apporté de l’eau au Prophète pour se lotionner. Il en a versé sur ses deux mains, les a lavées deux ou trois fois, puis il a versé de l’eau puisée par sa main droite sur sa main gauche et il lavé ses organes génitaux, puis il a frotté sa main par terre, s’est rincé la bouche et reniflé l’eau par le nez. Ensuite il a lavé son visage et ses mains, il a lavé la tête 3 fois et versé de l’eau sur son corps. Enfin il a changé de place et a lavé ses pieds, alors je lui ai apporté une serviette mais il n’en a pas voulu, il s’est contenté de se débarrasser de l’eau avec sa main. » [ Rapporté par El Jama’a ].

 

La lotion de la femme

La lotion d’une femme est semblable à celle de l’homme, mais elle ne doit pas dénouer ses tresses si l’eau peut pénétrer jusqu’aux racines de ses cheveux comme l’indique le hadith de Um Salama qui a dit :

" Une femme a dit « O Messager de Dieu , je suis une femme qui tresse ses cheveux, dois-je les dénouer quand je fais la lotion pour me purifier de l’état d’impureté majeur ? il lui a répondu : « Non, il suffit de verser l’eau sur ta tête à trois reprises puis sur tout le corps, comme ça, tu seras purifiée. " [ Rapporté par Ahmad, Muslim et Tirmidhy qui a dit qu’il est bon et authentique ].

D’après Ubayd bin ‘Umayr , Aicha a entendu que Abdullah bin Omar ordonnait aux femmes de dénouer les tresses de leurs cheveux quand elles voulaient se laver. Alors elle a dit :

« Que c’est bizarre de la part de Ibn Omar ! Il ordonne aux femmes de dénouer leurs tresses lorsqu’elles se lotionnent, pourquoi ne leur ordonne-t-il pas de les raser. Je me lavais avec le Messager de Dieu dans la même bassine et je ne faisais pas plus que de verser de l’eau à trois reprises sur ma tête. » [ Rapporté par Ahmad et Muslim ].

Il est préférable pour la femme si elle veut se lotionner pour se purifier de ses menstrues ou de ses lochies, de prendre une pièce de coton ou autre, la plonger dans du Musc ou un autre parfum et de nettoyer les traces de sang pour parfumer l’endroit et chasser l’odeur nauséabonde du sang.

D’après Aicha :

" Asma bint Yazid a interrogé le Prophète sur la lotion de celle qui veut se purifier de ses menstrues, il lui a dit : « L’une d’entre vous doit prendre son eau et ses choses privées qui lui sont nécessaires et faire ses ablutions à la perfection puis verser l’eau sur sa tête et la frotter fortement jusqu’à ce que l’eau mouille sa peau, puis elle doit prendre un morceau de coton ou de laine, imbibé de musc pour se purifier (des traces de sang). Asma a dit « Comment doit-elle se purifier » il a dit « Gloire à Dieu , ! Purifie toi des traces de sang. » Ensuite Asma l’a interrogé également sur la lotion pour se purifier de l’état d’impureté majeure, il lui a dit « tu prends de l’eau et tu fais tes ablutions à la perfection, puis tu dois verser de l’eau sur ta tête, la frotter bien jusqu’à ce que l’eau pénètre dans les racines des cheveux puis tu dois verser l’eau sur ton corps. Aïcha a dit « Quelles excellentes femmes sont les femmes des Ansars. La timidité ne les a pas empêchées d’apprendre les règles de leur religion. » [ Rapporté par El Jama’a excepté Tirmidhy ].

 

Des questions relatives à la lotion

1- Une seule lotion suffit pour se purifier de la menstruation et de l’état d’impureté majeure, pour le vendredi et la fête ou pour le vendredi et l’état d’impureté s’il a l’intention de les faire en une seule comme l’indique le hadith: « A Chacune ses intentions »

2- Si on se lotionne pour se purifier d’un état d’impureté majeur sans faire ses ablutions, la lotion remplace les ablutions. Aïcha, a dit :

« Le messager de Dieu , (sur lui la bénédiction et la paix de Dieu , ) ne faisait pas ses ablutions après la lotion. »

De même d’après Ibn’Omar un homme lui a dit : « Je fais mes ablutions après la lotion » alors il lui a répondu : « Tu as exagéré ».  

3- Il est permis à celui qui est en état d’impureté et à la femme qui a ses menstrues, d’enlever les poils, de couper cheveux et ongles et de sortir au marché sans réprobation. Ata a dit :

« Celui qui est en état d’impureté majeure peut se faire appliquer des ventouses et couper ses ongles et ses cheveux même s’il ne fait pas ses ablutions. » [ Rapporté par Bukhary ]

4- Il n’y a rien de mal à entrer dans un bain public, si on ne risque pas de voir la nudité des autres et que les gens ne risquent pas de voir la nôtre. Ahmad a dit : « Si tu sais que tout le monde entre dans le bain public, protège ta nudité et tu peux entrer, sinon n’entre pas. »

Le Prophète a dit :

« L’homme ne doit pas regarder la nudité d’un autre homme, et la femme ne doit pas regarder la nudité d’une autre femme. »

Il n’y a rien de mal à mentionner Dieu , dans un bain public, car mentionner Dieu , à tout moment est bon sauf s’il y a interdiction.

 5- Il n’y a rien de mal si on essuie les membres avec une serviette ou d’autre, que ce soit après la lotion ou après les ablutions, en été comme en hiver.

6- Il est permis à l’homme de se lotionner par l’eau restante de la lotion d’une femme et réciproquement, aussi il est permis pour eux de se lotionner ensemble dans la même bassine.

D’après Ibn Abbas : " L'une des femmes du Prophète  a fait sa lotion avec de l’eau dans une gamelle, puis le Prophète  est venu faire ses ablutions par la même eau – ou il a voulu se lotionner – alors elle lui a dit : « O Messager de Dieu , j’étais en état d’impureté majeure ». [ Rapporté par Ahmad, Abu Dawud, Nasa’y et Tirmidhy ]

7- Il est interdit de se lotionner nu devant les gens car dévoiler la nudité est illicite, cependant s’il se protège par une robe, un rideau ou par d’autre chose cela est permis. Le Messager de Dieu faisait sa lotion pendant que Fatima le protégeait par un rideau. S’il se lotionne nu, loin des regards des gens cela n’est pas interdit. Moussa (Moïse) s’est lotionné nu comme l'a rapporté Bukhary.

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre