Le Libertinage,  l'Insulte et la Vulgarité

 

Al  Fohche [ le libertinage ]  se définit par rapport à la clarté de la description de certaines choses relatives à la pudeur.

Ibn Abbas  a dit :  « Allah est pudique, Généreux, Il pardonne et Il fait allusion (à propos des choses pudiques au lieu de les exprimer crûment), Il a fait allusion à l'acte sexuel par le mot contact (al-llams) », d'autres termes sont utilisés pour décrire ce contact.

Lorsqu'ils sont trop expressifs, ces termes sont considérés comme fohche. En général, toute chose qui éprouve la pudeur ne doit pas être citée expressément.

On rapporte que le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - a dit :  

" Évitez d'être grossiers dans votre langage, car Allah - Exalté soit-Il - n'aime pas le fohch - la grossièreté, l'obscénité - ni le fait d'être grossier".

Il  a dit également :  "Le croyant n'est pas injurieux, ni maudisseur, ni grossier, ni indécent".

 

Quant aux insultes le Prophète  a dit : "C'est commettre un acte d'indécence que d'insulter un croyant, et c'est de l'impiété que de le combattre (avec les armes)".

On rapporte que le Prophète   a dit :

" L'un des grands péchés serait d'insulter ses propres parents. Étonnés, les compagnons lui ont demandé - Ô Envoyé d'Allah ! Comment quelqu'un peut-il insulter ses parents, et le Prophète  leur a répondu : il insulte les parents de quelqu'un d'autre et celui-ci réagit à cela en insultant ses propres parents".

 

Quant à l'indécence le Prophète   a dit  : " L'indécence et le langage cru  - là ou il faut être pudique - sont deux branches parmi celles de l'hypocrisie ".

Les causes qui poussent à cela sont, soit la volonté de nuire à autrui soit la fréquentation des libertins et de ceux qui sont habituellement grossiers.

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil