Mon ami se frottait les mains, l’air satisfait. Il avait au coin des lèvre un sourire malicieux qui laissait entrevoir ses dents . Dans ses yeux brillait cet éclair qui apparaît sur le visage du boxeur au moment où celui-ci s’apprête à porter le coup décisif. Il me dit … Ne remarques tu pas les rites de votre Pèlerinage à la Mecque sont du pur paganisme ? … Cette construction en pierre, appelée «  Ka’ba », que vous embrassez et dont vous faites plusieurs fois le tour, la lapidation de Satan, la marche rapide entre al-Safâ et al-Marwa, la Pierre Noire que vous embrassez aussi et cette histoire du chiffre 7, sept fois consécutives, vous accomplissez ces rites.

Ce sont les vestiges d’une superstition attachée aux chiffres magiques dans la sorcellerie de l’ancien temps… Et finalement, cette pièce d’étoffe dont vous revêtez votre corps dénudé  pour vous mettre en état de sacralisation rituelle… Excuse moi si je t’incommode par ma franchise ! Mais la pudeur ne compte pas dans la science. Lentement, il se mit à tirer des bouffées de sa cigarette tout en me lorgnant de derrière ses lunettes.

Je répondis en gardant mon calme :

Ne remarque tu pas, toi aussi, que les lois de la matière veulent que le plus petit tourne autour du plus grand ? L’électron de l’atome gravite autour du noyau, la lune autour de la terre, la terre autour du soleil, le soleil autour d’une galaxie, la galaxie autour d’une galaxie plus grande. Finalement, nous parvenons à Celui qui est le Plus Grand : Dieu…

Ne disons nous pas : « Allahou Akbar ! » Dieu est le plus Grand ! … C’est à dire plus grand que tout ! Par conséquent, et selon ta loi scientifique, il est nécessaire que toute chose gravite autour de Lui. C’est ce que toi tu fais toi-même en cet instant, bien malgré toi, puisque tu es pris dans le système solaire auquel tu appartiens. Que tu le veuilles ou non, tu es emporté par un mouvement de gravitation, car rien n’est stable dans l’univers, excepté Dieu, Lui qui est l’Impénétrable, l’Impassible autour de qui tout est en mouvement… Telle est la loi du plus petit et du plus grand que tu as apprise en physique.

 

Quand a nous, nous tournons intentionnellement autour de la Demeure de Dieu, car c’est la première que l’homme ait adoptée pour vénérer son Seigneur. Depuis les temps les plus reculés de l’histoire, elle est devenue un symbole, une Demeure de Dieu… Est ce que vous ne défilez pas au Kremlin, autour d’un homme embaumé que vous honorez du titre de «  Bienfaiteur de l’humanité » ?

Si vous saviez qu’on a érigé un tombeau à Shakespeare, vous iriez le visitez avec beaucoup plus d’empressement que nous-mêmes lorsque nous allons visiter le tombeau du Prophète Mohammad … Ne déposez-vous pas une couronne de fleurs sur un mausolée qui est pour vous le symbole du Soldat Inconnu ? Pourquoi nous reprochez-vous alors de jeter des pierres contre un monument symbolique qui, pour nous, représente Satan ? …

 

Est-ce que ta vie n’est pas une marche rapide de la naissance à la mort ? Et lorsque tu disparais, c’est ton fils qui prend le relais… C’est exactement ce que signifie le trajet symbolique qui part d’al-Safâ  ( cet emplacement, dont le nom signifie « clarté », « vide » , est le symbole du néant) pour aboutir à al-Marwa ( la source qui est le symbole de la vie et de l'existence). Du néant à l’existence, puis de l'existence au néant … n’est ce pas le mouvement pendulaire de toutes les créatures ?  Ne vois-tu pas dans les rites du Pèlerinage  un résumé symbolique et profond de toutes ces réalités mystérieuses ?

Le chiffre 7 te fais rire ? … Laisse-moi dans ce cas te demander : pourquoi y a-t-il 7 notes dans la gamme musicale, (sol, la, si, ré, mi, fa) ; 7 uniquement et pas huit ? Après la 7ème, on reprend à partir de « sol », et ainsi de suite. Il y a encore 7 couleurs du spectre lumineux, les 7 sphères d’électrons gravitant autour du noyau de l’atome, le 7ème mois à partir duquel l’enfant est pleinement formé dans le ventre de sa mère ( s’il naît auparavant, il meurt)…  Rappelons enfin que les jours de la semaine, non seulement chez nous, mais pour tout le genre humain, sont au nombre de 7. Tous les hommes ont adopté cette même répartition, sans qu’ils aient eu besoin de se consulter pour se mettre d’accord. Cela n’est-il pas significatif ? Ou bien toutes ces sciences sont-elles, elles aussi, de la magie et de la sorcellerie ?

Lorsque tu embrasse la lettre que tu as reçue de ta bien-aimée, est tu un païen ? … Pourquoi nous reprocher alors d’embrasser la Pierre Noire, comme le fit notre Prophète Mohammad lorsqu’il la fit apporter, enveloppée de son manteau ?  Il n’y a absolument aucun paganisme en cela.  Dans les rites du Pèlerinage, ce n’est pas la pierre comme telle que nous vénérons. Nous portons notre attention sur les significations profondes, les symboles, les souvenirs évoqués.

Tous ces rites sont autant d’occasions pour nous faire réfléchir, pour nous éveiller nos sentiments et susciter la piété en nos coeurs.

Quand à la pièce d’étoffe qui doit être sans coutures et dont nous ceignons notre corps nu pour nous mettre en état de sacralisation rituelle, elle symbolise l’abandon des vaines parures d’ici bas et le dépouillement total en présence du Créateur… C’est exactement dans cet état que nous sommes lorsque nous entrons dans ce monde, enveloppés de langes.

C’est ainsi que nous sommes encore lorsque nous le quittons  et qu’on nous dépose, enveloppés d’un linceul, dans la tombe.

Une certaine tenue officielle n’est-elle pas de rigueur pour rencontrer le roi ? Nous affirmons, pour notre part, qu’aucune tenue n’est adéquate face à la splendeur divine, sinon le dépouillement total des ornements de ce monde. Dieu est en effet plus grand que tous les rois et l’on ne peut se tenir devant lui que dans l’humilité et le dépouillement. Cet habit tout simple que revêtement devant Dieu,  le riche, le pauvre, le maharadjah, et le millionnaire signifie encore que tous les hommes sont frères, quelle que soit la différence de rang et de richesses qui les sépare.

Pour nous, le Pèlerinage est une assemblé solennelle et un rassemblement annuel… Il est à l’image de la Prière du vendredi, ce petit rassemblement où les fidèles se retrouvent chaque semaine. Pour qui réfléchis et médite, tous ces rites ont une signification profonde. Ils sont à cent lieues du paganisme.

Cher ami, si tu voyais la ferveur et la sincérité des fidèles, pleurer devant la Ka’ba par millions, tu pleurerais toi aussi, tu disparaîtrais dans cette multitude humaine… Tu ressentirais ton néant devant la Grandeur de Dieu, ce Roi Tout Puissant, Maître de l’univers entier…

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre