Le mal dans l'univers est comme l'ombre dans un tableau. Si on examine de près, cette ombre apparaît comme une imperfection, un défaut. Mais en reculant pour prendre une vue d'ensemble, on découvre que l'ombre est absolument indispensable et qu'elle joue un rôle esthétique dans l'agencement total du tableau.

Les difficultés et les souffrances ont une autre fonction. Elles opèrent un tri parmi les humains pour nous révéler de quelle étoffe ils sont. Sans la difficulté, tous les humains seraient seigneurs...

La souffrance est le test nous permettant de nous connaître nous-mêmes, l'épreuve qui définit ce que nous valons aux yeux de Dieu. La vie d'ici-bas, prise en sa totalité, n'est qu'un seul chapitre d'un long roman. La mort ne constitue pas la fin de l'histoire ; elle n'est que le début.

Il ne nous est pas permis d'apprécier une pièce de théâtre en nous basant sur un seul acte, ni de refuser un livre sous prétexte que la première page ne nous plaît pas.  Le jugement serait fautif ... Il faut être parvenu à la fin pour tirer la leçon...

 

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil

Cliquez ici pour fermer la fenêtre