L'Appel à la Prière

 

- Al Adhân et Al Iqâma -

 

L'appel à la prière (al-adhân) est l'annonce faite par le muezzin ( personne qui fait l'appel à la prière ) de l'arrivée de l'heure de la prière ; il emploie des paroles bien précises et invite les musulmans à participer à la prière qui leur assurera la félicité ici-bas et dans l'Au-delà.

L'appel à la prière est une pratique cultuelle qui précède la prière. C'est l'un des principaux rites et signes distinctifs de l'islam. Il a été institué dès la première année de l'hégire ; le Prophète en a ensuite poursuivi la pratique de nuit comme de jour, sur son lieu de résidence comme en voyage. Aucun récit ne fait état d'une entorse à cette règle ni d'une quelconque dispense du vivant du Prophète Après lui, les Compagnons continuèrent à rester attachés à cette pratique. Elle est donc considérée comme obligatoire puisque le Prophète l'a ordonnée dans de nombreux ahadîth.

 

Les ahadîth authentiques indiquent que l'appel à la prière doit se faire comme suit :

 


Dieu est le plus grand
Dieu est le plus grand ( 2 ou 4 fois )
[ écouter - télécharger ]


J'atteste qu'il n'y a nulle divinité digne d'être adorée sauf Allah
'atteste qu'i
l n'y a nulle divinité digne d'être adorée sauf Allah ( 2 fois )
[ écouter - télécharger ]


J'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu
J'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu ( 2 fois )
[ écouter - télécharger ]


Venez à la Prière ! Venez à la Prière ! ( 2 fois )
[ écouter - télécharger ]


Venez à la félicité ! Venez à la félicité ! ( 2 fois )
[ écouter - télécharger ]


Dieu est le plus grand  - Dieu est le plus grand ( 2 fois )
[ écouter - télécharger ]


Il n'y a nulle divinité digne d'être adorée sauf Allah
[ écouter - télécharger ]

Adhan en entier...
[ écouter - télécharger ]

 

la fin de l'appel à la prière de l'aurore, le muezzin ajoute, après avoir dit hayya `alâ al falâh et avant de dire allâhu akbar :


as sallâtu khayrun min an-nawm, as salâtu khayrun min an-nawm
la prière vaut mieux que le sommeil - ( 2 fois )
[ écouter - télécharger ]

Puis il conclut l'appel: allâhu akbar, allâhu akbar, lâ ilâha illâ allâh.

 

Lorsque vous entendez retentir cette annonce céleste, méditez sur la majesté de cet appel, sur la majesté du Tout-Puissant au nom duquel cet appel est lancé et rappelez-vous le bien et la félicité auxquels il vous convie. Sachez bien que toute grandeur est méprisable devant la grandeur divine et que, même si certaines choses dans ce monde vous semblent grandes, Dieu est infiniment plus grand.

Lorsqu'on entend l'appel à la prière du muezzin, il faut l'écouter et répéter ses paroles en y mettant tout son coeur ; lorsque le muezzin dit : hayya `alâ as-salât, hayya `alâ al-fâlâh, on dira au lieu de répéter:


Là hawla wa-lâ quwwata illâ billâh
Il n'y a de puissance et de force qu'en Dieu
[ écouter - télécharger ]

Voici ce qu'a dit à ce propos le Prophète dans un hadîth rapporté par al-Bukhârî :

 

Lorsque le muezzin dit:

 "Allâhu akbar, allâhu akbar", celui d'entre vous qui dit: "Allâhu akbar, allâhu akbar" (Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand) ; puis qui, lorsqu'il dit : "ashhadu an lâ ilâha illâ allâh ", répète : "ashhadu an lâ ilâha illâ allâh " (je témoigne qu'il n'y a pas d'autre divinité que Dieu) ; puis qui, lorsqu'il dit: "ashhadu anna Muhammadan rasûl allâh ", répète: "ashhadu anna Muhammadan rasûl allâh " (je témoigne que Muhammad est le messager de Dieu) ; puis qui, lorsqu'il dit: "hayya `alâ as-salât" (venez à la prière) répond: "lâ hawla wa-lâ quwwata illâ bi-llâh" (il n'y a de puissance et de force qu'en Dieu) ; puis qui, lorsqu'il dit: "hayya `alâ al.falâh" (venez à la félicité), répond encore: -là hawla wa-lâ quwwata illâ bi-llâh " (il n 'y a de puissance et de, force qu'en Dieu) ; et qui enfin, lorsqu'il dit: "allâhu akbar, allâhu akbar"; répète: "allâhu akbar, allâhu akbar " (Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand) ; celui qui dit tout cela du fond du coeur entrera au Paradis.

Après avoir ainsi répondu au muezzin, on appelle la bénédiction de Dieu sur le Prophète et on implore Dieu de le rapprocher de Lui, puis on prononce les invocations d'usage. Remarquons ici la modestie de notre noble Prophète qui, bien que Dieu lui ait pardonné à l'avance toutes ses fautes, demande aux fidèles de sa communauté, après chaque appel à la prière, d'appeler sur lui la bénédiction de Dieu et de L'implorer de le rapprocher de Lui, et cela, afin que les gens se tournent vers Dieu seul et comprennent que tout dépend de Lui ; que les êtres humains, quelque degré de noblesse et de puissance qu'ils aient pu atteindre, demeurent toujours des serviteurs du Miséricordieux. `Abdallah ibn `Amr relate avoir entendu le Prophète dire :

Lorsque vous entendez le muezzin, répétez ce qu'il dit, puis appelez sur moi la bénédiction de Dieu : celui qui m'aura béni une fois, Dieu le bénira dix fois. Puis implorez Dieu de me rapprocher de Lui : il est une place au Paradis qui ne reviendra qu'à un seul des serviteurs de Dieu et j'espère être celui-là. Celui qui aura imploré Dieu de me rapprocher de Lui aura droit à mon intercession.

Les invocations qu'il est d'usage de prononcer après chaque appel à la prière, et qui nous ont été enseignées par le Prophète   sont les suivantes :

Allahumma rabba hadhihi  da`wati t-tâmma, was-salâti l-Qâ-ima,
âti Muhamadan al-wasîlata wal fadela   wa darajata rafi'ata ladhî wa'adtahu.
innaka la toukhlifoul mi'âd.
Mon Dieu, maître de cet appel parfait et de cette prière annoncée,
rapproche Muhammad de Toi, honore-le et ressuscite-le à la place digne de louange que Tu lui as promise
car en vérité Tu ne manques jamais à Ta Promesse.
[ écouter - télécharger

 

Une fois que le muezzin a lancé l'appel à la prière, la sunna veut qu'il attende, pour annoncer le début de la prière, le temps nécessaire pour que les gens se préparent. Celui qui a lancé l'appel à la prière (adhân) fera également l'annonce du début de la prière (iqâma). L'annonce du début de la prière se fait lorsque toutes les conditions indispensables à la prière sont remplies. Lorsqu'on a rempli toutes ces conditions et qu'on est prêt pour la prière, on se met debout, tourné dans la direction de la Mecque, on fait l'annonce du début de la prière puis on prie.

Il existe deux manières, aussi justes l'une que l'autre, de faire l'annonce du début de la prière (al-iqâma) :

On dit deux fois allâhu akbar au début comme à la fin, deux fois qad qâmat as-salât, et une fois les autres formules, ce qui fait que l'annonce comprend en tout onze formules :


Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !


J'atteste qu'il n'y a divinité que Dieu


J'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu


Venez à la Prière !


Venez à la félicité !


La Prière commence ! la Prière commence ! ( 2 fois )


Dieu est le plus grand Dieu est le plus grand ( 2 fois )


Il n'y a de dieu que Dieu


 écouter Al iqama en entier...
[ écouter - télécharger ] 

On dit quatre fois allâhu akbar au début et deux fois chacune des autres formules sauf la dernière qu'on dit une seule fois, ce qui fait en tout dix-sept formules :


Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand !
Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand ! ( 4 fois )


J'atteste qu'il n'y a divinité que Dieu
J'atteste qu'il n'y a divinité que Dieu ( 2 fois )


J'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu
J'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu ( 2 fois )


Venez à la Prière ! Venez à la Prière ! ( 2 fois )


Venez à la félicité ! Venez à la félicité ! ( 2 fois )


La Prière commence ! la Prière commence ! ( 2 fois )


Dieu est le plus grand ! Dieu est le plus grand ! ( 2 fois )


Il n'y a de dieu que Dieu

Remarques

On rapporte que Aicha faisait l'appel à la prière et l'annonce du début de la prière pour les femmes, puis qu'elle dirigeait leur prière en se tenant au milieu d'elles. ( raporté par Al Bayaqi )


Là hawla wa-lâ quwwata illâ billâh
Il n'y a de puissance et de force qu'en Dieu
[ écouter - télécharger ]

 

L'orientation vers la Mecque

[ La suite prochainement insha Allah ]

[ Accéder au Sommaire ]