Le surplus dans la parole

 

C'est à définir comme l'excès de parole dans un intérêt quelconque. Si on a besoin de deux mots pour exprimer quelque chose d'utile alors le troisième mot est en plus. Cette indiscrétion n'est pas interdite mais elle est déconseillée. les domaines de l'excès dans la parole sont illimités et le Coran nous désigne ce qui est important et bon à investir par la parole :

{ Il n'y a rien dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un deux ordonne une charité, une bonne action, ou une grande conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément d'Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense }  [ Sourate 4 - Verset 11 ]

 

Le Prophètea dit :  
« Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent»
[ D'après Bayhaqui, et al Baraoui (classé hassane) ]


De notre temps les gens agissent inversement puisqu'ils retiennent le surplus de l'argent et distribuent le surplus de la parole.

Ataa disait : les croyants qui vous ont précédé détestaient le surplus de la parole et pour eux le surplus est tout ce qui vient après le Coran, la Tradition, la commanderie du bien, le pourchas du mal, et de parler pour un intérêt vital et obligatoire, et ils avaient à l'esprit les versets suivants qui évoquent les anges préposés à notre surveillance :   

 

{ Alors que veillent sur vous des gardiens, des nobles scribes, qui savent ce que vous faites.}
[ Sourate 82 - Versets 10-12 ]

 
{ II ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire. }
[ Sourate 50 - Verset 18 ]

 

Le jour du jugement ! Quelle honte pour le fidèle de voir son temps ici-bas rempli de futilités qui n'ont été d'aucun intérêt pour sa Foi, ni pour sa vie et quels regrets !

Un des compagnons disait : Parfois, quand quelqu'un me parle, j'éprouve autant l'envie de lui répondre que l'assoiffé de boire, mais je m'abstiens de peur que ce soit un surplus de parole.

 

Cliquez ici pour revenir à l'accueil