Jamais sans mes artifices

Avec le temps, le tendances s’enchainent, se voulant toujours plus excentriques les unes que les autres. Parmi elles, la mode des faux ou longs ongles, des faux cils et du contouring.

Contouring – ce fameux maquillage utilisé à l’époque par les Drags Queens, qui consiste à remodeler son visage en seulement 1h00 et 42 produits.

Cela fait fureur auprès de la gente féminine et c’est ainsi qu’on peut voir, avec les encouragements des réseaux sociaux, de plus en plus de femmes se soumettre à ces terribles dictats.

Nos soeurs n’en sont malheureusement pas épargnées, ce qui poussent beaucoup d’entre elles à abandonner la prière car trop compliqué ou flemme de retirer tout leur attirail, plusieurs fois par jour pour les ablutions.

Encouragées par les coeurs, les likes et les MACHA ALLAH – les voici toutes sur InstaGram – temple de la TROMPERIE et du NARCISSISME à outrance – se tortillant dans tous les sens pour récolter le maximum de vus.

Acclamées, suivies et flattées – nos soeurs en sont arrivées à faire du HIJAB un vulgaire accessoire de mode. # hijabfashion

Au delà de la pudeur et de la croyance, des études dermatologiques ont démontrées que l’espace en dessous des ongles est un site très important de développement bactériologiques. Il est donc demandé de garder des ongles courts et propres pour ne pas permettre aux microbes de s’y loger». # sunnah

Les dermatologues confirment également que l’application du maquillage accélère le vieillissement de la peau, provoque ou aggrave l’acné, dilate les pores ce qui provoque un assèchement de la peau et l’apparition d’imperfections.

Que dire de la toxicité et des bactéries que contiennent tous ces produits.

Soyons fières de ne pas suivre bêtement ces mascarades et soyons fières d’être à contre courant.

Tentons de ne jamais oublier qu’en réalité

« La mode n’est qu’un bourreau que ses victimes acclament. »

Alors de grâce mes chères soeurs, revenez à la raison et ne soyez pas les pâles photocopies de personnes qui n’ont aucun principe et aucune valeur.

Combien ont quitté ce monde, laissant derrières eux, leurs malheureuses frasques sur les réseaux ? 

Puissions-nous compter parmi les éclairés et les éveillés détachés de toutes ces calamités.

N'hésitez pas à partager à votre entourage :