Je t’aime Chut Hchouma

La pudeur est une qualité mais lorsqu’on la met là où il n’en faut pas ça devient de la pudibonderie.

Hchouma ! Ce petit mot si court mais si lourd, a rendu embarrassant et gênant toute expression de sentiment.

À la question, quand avez vous dit je t’aime pour la dernière fois : «JAMAIS» répondra malheureusement une grande partie de notre communauté.

Elhamdoulilah, il n’est jamais trop tard, d’autant que l’islam nous encourage à exprimer nos sentiments – vis à vis de nos parents, nos enfants, notre famille et même notre communauté.

Beaucoup diront : impossible – ce qui est compréhensible si notre éducation fut bâti à l’ombre de cette pudibonderie.

Une soeur raconte que dans sa famille toute expression sentimentale était honteuse. Avec l’apprentissage de l’islam elle découvrit que cette hchouma n’avait rien de religieux et qu’il fallait que ça cesse.

On va pas se mentir, le changement était difficile pour elle mais également pour sa famille.

Elle commença donc par propager le salam, chose qui n’était pas commune dans nombreuses familles.

Un jour, elle outrepassa sa honte et embrassa la tête & la main de ses parents – ce devînt une habitude qu’elle osa accompagnée de petits compliments.

Le je t’aime n’arrivait pas encore à sortir, mais elle prouvait son amour en étant respectueuse et à l’écoute des siens. Elle apporta son aide à qui en avait besoin, offrait des petits cadeaux selon ses petits moyens et usait de belles invocations, pour leur témoigner bienveillance et affection.

Avec le temps, elle et sa famille n’était plus sous le prisme de cette pruderie qui leur gâchait un peu la vie.

La persévérance paya car après quelques années le papa extrêmement pudique, se mit à appeler ses enfants : benti / weldi signe affectueux signifiant ma chère fille / mon cher fils.

Peu importe la façon dont vous allez dire je t’aime, le plus important est d’agir de manière sincère et se donner les moyens et la peine de le faire.

Un geste, une parole, un message écrit, une accolade dès que vous le pouvez, s’il vous plaît, agissez et voyez le bonheur se dessiner.

«Une chose semble souvent impossible, jusqu’à ce qu’on la fasse.»

À chacun maintenant de dire à ses proches combien il les aime.

N'hésitez pas à partager à votre entourage :