Le monde voulait sauver Rayan

Rayan, âgé de cinq ans, est tombé mardi 1er février 2022 dans un puits profond de 32 mètres et de 45 centimètres de diamètre que son père était en train de réparer près de la maison familiale.

Beaucoup se demandent quel était le secret de Rayan pour que le monde entier prie et s’émeut pour lui.

Le secret n’était pas en Rayan. Rayan était un jeune enfant de 5 ans rayonnant et innocent.

Ce qui souleva le monde, ce qui brisa les frontières, ce qui déplaça les montagnes, ce qui surmonta les peurs, ce qui unit les coeurs, fût certes sa tragique épreuve, mais ce fût surtout une qualité, de plus en plus oubliée à notre époque : l’ALTRUISME.

Cette qualité appela indéniablement la bonté, la compassion, l’affection, la générosité et l’entraide qui comme nous l’avons vu a pu soulever des montagnes.

Malheureusement, nous n’avons pas eu la fin heureuse tant espérée et nous en sommes tous extrêmement bouleversés, alors comme le disait notre bien aimé Messager :

Les yeux pleurent, les coeurs sont tristes, mais nous ne disons que ce qui plaît à notre Seigneur.

Pour que tout ceci ne soit pas vain, le croyant doit savoir tirer des leçons et sortir grandi des épreuves.

Nous devons accepter que toute âme goûtera à la mort, que chacun a son terme fixé, qu’il doit consciencieusement préparer.

Nous devons nous rappeler que, même si le monde entier unissait ses forces pour nous sauver ou pour nous nuire, tout arrive, uniquement par Sa Volonté.

Nous ne devons jamais oublier, comme le rappelle le Coran, qu’il se peut que nous ayons de l’aversion pour une chose alors qu’elle nous est un bien et il se peut que nous aimions une chose alors qu’elle nous est mauvaise.

Rayan a rejoint son Seigneur, son âme d’enfant innocent lui ouvre dans l’au-delà, les plus beaux lieux au Paradis.

Malheureusement, ici-bas, demeurent énormément de petits Rayan, qui souffrent terriblement de la faim, du manque d’eau potable, de maladies, de précarité, d’abandon et qui espèrent voir se tendre une main, telle la main que le monde a tendu à Rayan au fond de ce puits.

Parrainer des orphelins, apporter de l’aide médicale et alimentaire à ceux qui souffrent encore, serait peut-être le meilleur hommage que nous puissions rendre à Rayan, paix à son âme.

N'hésitez pas à partager à votre entourage :