Cheminement spirituel pour le hijab ?

On entend très souvent des sœurs dire qu’elles ont porté le voile suite à un cheminement spirituel.

La question est, avons-nous pratiqué la prière et le jeûne du Ramadan suite à un cheminement spirituel ?

Certains diront, comme on l’entend de plus en plus, que c’est différent, car la prière et le jeûne sont des piliers de l’islam et pas le hijab.

Certes, mais cette remarque – de base véridique – susurre à nos subconscients que le hijab est subsidiaire pour ne pas dire surérogatoire.

Cet argument n’est pas recevable, car en islam, sans une bonne intention nos actions ne valent rien l’intention fait-elle partie des piliers de l’islam ? Non.

Sans les ablutions, nos prières ne sont pas valides, les ablutions font-elles partie des piliers de l’islam ? Non.

Le pèlerinage à la Mecque fait partie des piliers de l’islam, mais celui qui n’a pas la santé ou les moyens financiers, en est exempt.

Le jeûne du Mois de Ramadan fait partie des piliers de l’Islam, mais celui qui est n’a pas la santé, le jeûne ne lui est pas obligatoire.

Le Hijab / le voile ne fait pas partie des piliers de l’islam, mais c’est une obligation religieuse et une adoration qui n’a pas de dérogation.

À chaque fois que la femme musulmane sort de chez elle, elle porte le voile, à chaque fois qu’elle accomplit sa prière, elle porte le voile auquel cas sa prière n’est pas valide.

Comment peut-on dire que le voile n’est pas un «pilier» dans la vie d’une femme ?

Tout est mis en œuvre dans notre société pour nous éloigner de ce hijab ou nous faire douter de sa légitimité – et le monde virtuel dans lequel tout le monde est plongé, n’est pas épargné.

Lorsque nous avons des influenceuses ou des inspiratrices, suivies par des milliers de femmes, retirer leur voile ou le dénaturer, même si ce choix les regarde, comment ne pas s’inquiéter de la graine qu’elles ont semé dans l’esprit de leurs fans et abonnés ?

Ne sont-elles pas appelés influenceuses parce qu’elles ont, bon gré mal gré, une influence sur autrui ?

Mes bien-aimées sœurs (sans dénigrement aucun) au lieu de suivre ces personnes, pourquoi ne suiverions-nous pas les véritables exemples de piété et de vertu ?

Aicha (qu’Allah l’agrée) a rapporté dans un hadith authentique au sujet des femmes des Ansars : « Lorsque la Sourate La Lumière (concernant le hijab) fut révélée, elles ont pris des tissus, les ont déchirés et en ont fait des voiles. »

Exactement comme nous le demande notre Seigneur dans le Coran sourate 24 verset 51 :

إِنَّمَا كَانَ قَوْلَ ٱلْمُؤْمِنِينَ إِذَا دُعُوٓا۟ إِلَى ٱللَّهِ وَرَسُولِهِۦ لِيَحْكُمَ بَيْنَهُمْ أَن يَقُولُوا۟ سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا ۚ وَأُو۟لَـٰٓئِكَ هُمُ ٱلْمُفْلِحُونَ

«La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et son Messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : «NOUS AVONS ENTENDU ET NOUS AVONS OBÉI». Et voilà ceux qui réussissent.»

Le Prophète ﷺ nous a prévenu, il sera de plus en plus difficile de tenir à sa religion, en donnant l’image d’une personne qui tient une braise dans sa main.

Donc, oui ce n’est pas évident, surtout à notre époque où quasiment tout est basé sur l’apparence et ce voile accusé de mille et un maux – mais le croyant ne doit-il pas se raisonner et agir de manière à plaire à son Créateur et non aux créatures ?

Mes chères soeurs, ce bas monde n’est que tromperie et poudre aux yeux. Ne vous laissez pas avoir par les faux semblants et les discours trompeurs d’auto-proclamés réformateurs qui séduisent les passions et les coeurs.

Au nom de notre FOI, cessons de cautionner, soutenir ou suivre ces inepties et prenons CONSCIENCE que NOTRE VOILE est une ADORATION et NON UN ACCESSOIRE DE MODE qui se retire ou change au gré du temps.

Aujourd’hui, notre combat est de le PRÉSERVER et NON LE DÉNATURER ou L’ABANDONNER.

Si nous ne nous encourageons pas mutuellement, qui le fera ?

Courage à toutes mes soeurs et puissions nous compter parmi les âmes satisfaites et agréés.

N'hésitez pas à partager à votre entourage :